12/01/2009

Susanna – Flower of Evil

rcd-2080---susanna_-flower-of-evilOrpheline de son Magical Orchestra (aka Morten Qvenild, son claviériste), Susanna Karolina Wallumrød aka Susanna avait produit l’an dernier un premier effort solo très recommandable, suivi en cette fin d’année d’un disque de reprises (à deux exceptions près). De son timbre diaphane à l’arythmie caractéristique, la Norvégienne fait complètement sienne les compositions de ses prédécesseurs discographiques, qu’ils soient dans la veine americana d’un Bonnie ‘Prince’ Billy (présent au micro sur le splendide Jailbreak de Phil Lynott, ainsi que sur le tube Without You, repris maintes fois de Harry Nilsson à Mariah Carey), le sillon folk d’une Sandy Denny (Who Knows Where The Time Goes, très différente de la version des Fairport Convention) ou la sphère rock d’un Lou Reed (la face neuroleptique de son Vicious). On pourra également lui reprocher de tout interpréter de la même manière, c’est tantôt surprenant (amusez-vous à identifier le hit planétaire Lay All Your Love On Me d’Abba !), tantôt agaçant d’affectation (Dance On de Prince), tantôt magnifique (Janitor of Lunacy de Nico, répertoire qui lui sied bien mieux). Cat Power et son The Covers Record peuvent dormir tranquille.

 

Un disque : Susanna Flower of Evil (Rune Grammofon)

Les commentaires sont fermés.