20/02/2009

Evil Madness – Demoni Paradiso

evilmadmess-demoniparadisoProjet de cinq Islandais – punaise, les geysers de créativité qu’ils ont – dont le célèbre Johann Johannsson, tous férus de ces synthés vintage qui ont fait les beaux jours de Kraftwerk et de l’italo disco, Evil Madness vous invite directement dans la bande-son d’une série Z fantastique made in Cinecitta. Bourré de clichés certes, mais c’est pour mieux nous faire tripper d’une angoisse à se tordre de fun, le second album de Johannsson & co (le duo Stilluppsteypa, DJ Musician et BJ Nilsen) fait son miel macramé du krautrock de Can et Tangerine Dream, pour un voyage back to the future of the past désuet ET excitant. A l’heure où le duo frenchie Zombie Zombie se paie une tranche de succès bien méritée (elle doit certes plus à Cluster ou à Neu!), le propos des quatre Nordiques tombe d’ailleurs très à propos, ses tournoiements analogiques rappelant avec beaucoup d’acuité le rôle essentiel que Ralf und Florian continuent de jouer sur toute une génération de musiciens contemporains. Bien sûr, on vous l’accorde, l’effort relève plus de la madeleine de Düsseldorf que d’une vision avant-gardiste du vingt-et-unième siècle, il serait toutefois bien sot de ne partager le bon temps qu’ont du prendre les cinq Nordiques à la réalisation d’un disque simplement beau et humain. Et si The Man Machine était de retour ?

 

Un disque : Evil Madness Demoni Paradiso (12 Tónar)


La Magica Vendette dellInferno - Evil Madness

Dipendenza da Viaggio nel Tempo - Evil Madness

Numeri Fortunati - Evil Madness

Assassinio Sulla Luna - Evil Madness

Les commentaires sont fermés.