24/02/2009

Lithops – Ye Viols!

lithops-yeviolsFamilier de tout qui fréquente l’univers sautillant – aux gambettes et plus encore au cortex – du duo Mouse On Mars, Jan St Werner balança en 2007, aux côtés de son éternel comparse Andi Toma, un missile electro punk ravagé/geur – il était aussi étonnant que jouissif. Depuis l’événement, majeur, c’est peu dire que nous attendons un second album de Von Südenfed, rien que pour retrouver le plaisir ronchon de l’incomparable Mark E Smith au micro.

En attendant ce jour miraculeux, St Werner sous son alias de Lithops compile sur Thrill Jockey – label peu habitué aux performances électroniques – une sélection de bandes sonores pour installations exposées dans diverses cités européennes (Amsterdam, Dublin ou Londres). Tour à tour habillage sonore d’esquisses architecturales néo-modernistes (Graf), décor musical d’une exposition de Rosa Barba et David Maljkovic (Handed et ses boucles obsédantes) ou soundtrack d’une performance chorégraphique du jeune Coréen Lee Yaung (Inductech), la musique de l’homme de Düsseldorf ne nécessite toutefois pas d’être plongé dans leur destination finale pour être pleinement appréciée  dans le cadre solitaire de nos logis individualisés. Par moments, pas tous évidemment, c’est carrément une sacrée vrille électro-pop (Sebquenz) qui emporte tout sur son passage, bien que d’autres passages aux ambiances plus abstraites (21. Jhrdt) peinent davantage à retenir l’attention. Mais c’était sans compter sur In Nitro, dont les brèves secousses évoqueront à l’auditeur hexagonal le terrifiant générique d’une émission-culte de la télévision française, nous avons nommé Les Dossiers de l’Ecran.

 

Un disque : Lithops Ye Viols! (Thrill Jockey)


Handed - Lithops

Sebquenz - Lithops

Les commentaires sont fermés.