15/04/2009

Distance – Repercussions

distance-repercussionsAlbum complètement indispensable de la scène dubstep, My Demons du DJ et producteur londonien – where else ? – Greg Sanders alias Distance fut l’un des événements de l’année 2007. Bourré de hits underground (il fut d’ailleurs proclamé Album de l’année sur un forum dédié au genre), véritable coup de massue pour des tympans qui en pourtant connu d’autres chocs (Burial, Skream, 2562, Benga and so on), ses basses ultra-lourdes et profondes vous catapultaient en trois secondes six dixièmes au fin fond de Croydon, South London, pour un voyage sans retour.

Plus lentes, à peine moins percutantes, les nouvelles tracks  -  neuf au total – de Distance évoquent immanquablement telle banlieue revêche aux bonnes manières, reflet d’un monde industriel à l’impitoyable sauvagerie que nul n’épargne. Encore moins dansantes, voire pas du tout, que les morceaux de son prédécesseur (déjà paru sur Planet Mu), les nouvelles épreuves proposées par Sanders décochent encore de ces coups de poing au ventre dont on ne se relève plus, à l’image de Koncrete, et son tempo infernal à vous défroquer un peuple de ravers en léthargie post-acid. Et les tubes ont beau être moins évidents à la première écoute, la fréquentation du DJ de Rinse FM continuera longtemps d’abreuver nos neurones de ses répercussions hypnotiques.

 

Un disque : DistanceRepercussions (Planet Mu)

Magnesium - Distance

Koncrete - Distance

Les commentaires sont fermés.