18/05/2009

Tim Hecker – An Imaginary Country

Tim Hecker – An Imaginary CountryIl est des questions qu’on adore se poser. On vous en propose deux, dans le tas, dont personne ne connaît encore la réponse : Où donc s’arrêtera Tim Hecker ? Quand cessera-t-il de nous subjuguer de ses fascinants voyages au pays des brumes humides ? A chaque étape de son im-pec-ca-ble discographie, qu’elle soit en solitaire (Harmony In Ultraviolet¸Radio Amor) ou en duo avec Aidan Baker (Fantasma Parastasie), la manière dont le Montréalais accapare les influences – entre shoegazing et ambient, think Belong) – demeure toujours autant subjuguante de maîtrise surhumaine. Des éléments épars introduisent quelque nouveauté, toujours bienvenue, tels ces pulsations d’une exemplaire discrétion sur le bien nommé Sea of Pulses, c’est toujours au service d’une œuvre marquée du double sceau de l’intelligence et de la fascination. Toujours autant curieux des interactions entre les vrais instruments (cordes, guitares, pianos) et les machines, à l’image des Stars of the Lid qu’il surclasse chaque jour un peu plus, le compositeur canadien développe une cavalcade ininterrompue de sons entre abrasivité suprême et moiteur tenace. Elles rendent, plus que jamais, son discours totalement indispensable et, faut-il le dire, très largement au-dessus de la mêlée bruitiste.

 

Un disque : Tim Hecker An Imaginary Country (Kranky)


100 Years Ago - Tim Hecker

Borderlands - Tim Hecker

Les commentaires sont fermés.