28/05/2009

Giuseppe Ielasi – Aix

giuseppeielasi-aixAutre suite d’un numéro précédent de Giuseppe Ielasi, Aix succède quant à lui à son August rêvé de 2007. Plus intimiste encore, l’univers de cet album – enregistré, son nom l’indique, à Aix-en-Provence – repose sur des rythmes largement irréguliers (marque de fabrique de ces derniers temps), encore que 02 séduise par sa lente fêlure où de brutales accélérations succèdent à une métronomie sournoise. Très riche et pleinement prenant au fur et à mesure de ses écoutes successives, ce second opus de Ielasi dépasse, et de loin, le simple stade de l’aléatoire qui guide théoriquement ses pas. Tournoyant autour de ses mille trouvailles sonores, chaque seconde en est une preuve de plus, Aix imbibe le moindre neurone de son auditeur tout au long de sa trentaine de minutes, tantôt obsédantes jusqu’à l’étouffement digital (04), tantôt impitoyables dans une répétitivité surgie d’entre les lignes sonores. Loin de toute paresse échaudée par trop d’ambient aseptisée pour lounge bar vert olive, cette langueur chaude et coupante invite à un ailleurs musical où chacun se prend à rêver de lendemains universels. A condition de se donner du temps, notre bien le plus précieux.

 

Un disque : Giuseppe Ielasi – Aix (12K)


02 - Giuseppe Ielasi

06 - Giuseppe Ielasi

Les commentaires sont fermés.