16/06/2009

Hildur Gudnadottir – Without Sinking

HildurGudnadottir-withoutsinkingVioloncelliste islandaise formée au conservatoire, partenaire de projets aussi divers que remarquables (Pan Sonic, Animal Collective, Throbbing Gristle, múm), Hildur (Ingveldardottir) Gudnadottir avait déjà fait parler d’elle en 2006 sur son label autochtone 12 Tonar. Et si quelques productions du cru s’étaient frayé un chemin plus que convenable jusqu’en nos terres, notamment la récent et excitante tribu synth kraut Evil Madness, le premier opus de la demoiselle de Reykjavik était resté bien plus discret de ce côté de l’Atlantique Nord.

Dorénavant signée sur l’incontournable Touch, Gudnadottir a passé énormément de temps à voyager ces trois dernières années et la vue des nuages  depuis le hublot des avions lui a inspiré ce Without Sinking dont on reparlera. Par-delà le concept, qui faisait craindre un énième bâillement ambient nébuleux, la musicienne du pays de Valgeir Sigurdsson démontre un fameux savoir-faire dans le traitement des instruments, violoncelle (of course) et cithare en tête. Passés par un filtre électronique qui leur un supplément d’âme au lieu de tout bousiller ce qui fait leur substance, les sons chaleureux de la demoiselle des geysers dénotent une emprise sereine de l’instrument qui n’exclut ni lâcher prise dans les moments allegro, ni recueillement dans les passages lento. Un peu comme si elle avait déniché le point d’équilibre entre Gavin Bryars et Colleen, deux des personnages centraux de notre temps qu’il fait toujours bon fréquenter.

 

Un disque : Hildur Gudnadottir – Without Sinking (Touch)

Elevation - Hildur Gudnadóttir

Opaque - Hildur Gudnadóttir

Les commentaires sont fermés.