22/01/2013

Emanuele de Raymondi – Büyükberber Variations

emanuele de raymondi,oğuz büyükberber,jazz,electronica,experimental,critique,zerokilled musicLa présente livrée du mois est un de mes coups de cœur de 2012, sans limites ou presque. Œuvre du mystérieux compositeur italien Emanuele de Raymondi, Büyükberber Variations explore les techniques toutes particulières du clarinettiste turc Oğuz Büyükberber et c’est peu dire que la confrontation des genres porte des beaux fruits. A la lisière de Steve Reich et de Jérôme Paressant, mais sous un haut patronage qui réunirait Philippe Petit (oui, encore) et Janek Schaefer, le musicien transalpin et le virtuose anatolien exploitent à merveille les multiples connections entre l’électronique du premier et l’instrument du second. Là où tant d’autres acquaintances sonnent apprêtées et artificielles, les rapprochements stylistiques de nos deux protagonistes impriment un canevas d’une évidence telle qu’elle semble exister depuis des lustres. Un reproche ? Allez, le quatrième morceau, aux saccades intermittentes trop marquées.


Un disque : Emanuele de Raymondi – Büyükberber Variations (ZerOKilled Music)

Les commentaires sont fermés.