15/12/2004

Magic démarre sa webradio

On a beau se faire la gueule de temps en temps, le magazine magic et moi, je ne peux m'empêcher chaque mois de l'acheter en kiosque. Et bonne (?) nouvelle pour les amateurs invétérés de pop, la rédaction du magazine vient de mettre en ligne sa radio. Et ça commence fort ce soir avec une spéciale Pulp, ils auraient pu trouver pire comme parrains, non? Et si la pop vous hérisse les poils, un petit détour n'est sans doute pas nécessaire ;-)

 

Dommage quand même que seule la version basse qualité soit écoutable gratuitement, pour la haute qualité il faut débourser 3 Euros par mois, ce n'est peut-être pas grand-chose mais ça fait un peu tache.

 

Le lien pour écouter tout ça.



20:36 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

No comment?

Un jour de juin 2004, j'ai démarré ce blog pour vous faire partager en toute honnêteté mes goûts en musique et cinéma. Grâce à ce blog, j'ai fait la connaissance de plein de gens, nous ne sommes pas nécessairement d'accord sur tout, mais cela ne nous empêche pas de nous comporter en personnes civilisées qui ne se sentent pas obligées de s'envoyer du "ducon" ou du "chier" tous les trois mots. Rien que pour cela, merci à tous les amis (que ceux que j'oublie veuillent bien me pardonner, je ferais mieux la prochaine fois)
- Bloodflowers (on a débuté par une grosse engueulade, ça ne nous a pas empêché de nous apprécier au fil des posts)
- Thierry (et vive la liberté de penser, comme dit l'ignoble Florent P.)
- Maugus (mon père spirituel sur les blogs, je ne lui serai jamais assez reconnaissant)
- Neige (même si je n'y laisse pas assez de commentaires)
- Frederick (et beaucoup de bonheur à vous deux)
- Ange et ses secrets
- Sodeva (qui revient sans cesse à la charge, qu'elle en soit remerciée)
- Ubu (coucou collègue ;-)
- Rephlex (es lebe das Klavier und die deutsche Sprache)
- Neness (et ses aventures hilaro-cosmiques)
- Tony (dont je ne partage pas nécessairement les opinions mais dont l'humanité et la sincérité ne peuvent être mises en doute)
- Carou (alors, ce blog?)
- les frères siamois nim et armatt (merci pour tous ces disques qu'ils nous font découvrir)
- pH (et vive l'electronica)
- Dinou (en avant la musique)
Et plein d'autres que j'ai oublié de citer...
Vous n'étiez pas toujours d'accord avec moi, vous me l'avez dit, vous me l'avez écrit, je vous ai (parfois) répondu, et toujours j'ai essayé d'avoir un dialogue constructif. Seulement, depuis un certain temps, un personnage au ton de plus en plus désagréable, agressif et primitivement vulgaire ne cessait d'envahir les commentaires de ses insultes (je vous fais grâce de la liste, je suppose que vous en devinez le contenu), se mélait de conversations que j'avais avec d'autres visiteurs (Ubu, par exemple) et, devinez quoi, les insultait aussi (ben tiens). Le tout, évidemment, sous un pseudo sans la moindre adresse. N'ayant pas toujours l'occasion ou le temps ou l'énergie (ou....) de lui répondre, et surtout ayant des choses plus intéressantes qu'à polémiquer sans arrêt avec un type dont le seul but est d'emmerder le monde, j'ai donc décidé de supprimer l'option "Commentaires" de ce blog. Cette décision est peut-être provisoire, je n'en sais rien, on verra bien.
 
Hélas pour mes détracteurs, tout cela ne m'empêchera pas de continuer ce blog avec le même enthousiasme, et surtout, la même envie de continuer à faire (oh rien qu'un peu) mieux connaître dont je crois qu'ils valent la peine d'être découverts. Et sans oublier qu'en la matière, il faut rester modeste, des milliers d'albums sortent chaque année, et franchement, je n'en écoute pas 10%, et d'ailleurs, qui le fait?
 
Enfin (ouf!), vous pouvez toujours m'envoyer un mail, je vous répondrai dans tous les cas, et si le contenu de votre missive peut intéresser les autres lecteurs du blog, pourquoi ne pas le publier.
 
Et en route pour d'autres aventures!
Fab


20:21 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2004

La pioche du samedi

En plein milieu d'un cycle de corrections, rien de tel que d'aller fouiner dans les bacs du toujours disponible Michel du magasin United Music (Boulevard Adolphe Max, à côté de l’English Bookshop), et en ressortir un sac rempli de bonnes choses pour se chauffer cet hiver.

 

Au menu des réjouissances cette fois-ci.

 

La trop rare Thalia Zedek – Trust Not Those In Whom Without Some Touch Of Madness (à vos souhaits)

 

Les plus fréquentés Camera Obscura – Underachievers Please Try Harder

 

La complice de Matthew Herbert Dani Siciliano – Likes…

 

La bande à Kurt Wagner Lambchop – Thriller

 

Le cow-boy (parfois) solitaire Smog – Knock Knock

 

La voix fragile de Keren Ann – Nolita

 

Et pour finir, une spéciale armatt Robotobibok – Instytut Las


20:51 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Quatre Dimanches Fantastiques, last but not least

Et oui, c'est déjà la dernière, et dans quelques mois, nous nous remémorerons ces discussions endiablées au coin d’une table encombrée de Vedett et autres Orval, à disserter sur le sens profond des concerts du dimanche soir. Mais foin de nostalgie, nous avons la chance d’accueillir, en ce dernier dimanche fantastique, la pop du petit matin de Superflu, dernière signature en date, et non la moindre, de Top5 Records. Au détour d’un troisième album à paraître au printemps 2005, la bande à Nicolas Falez viendra nous enchanter de ses comptines délicieusement mélancoliques, et déjà nous sentons frémir les prémices d’une aventure qui marquera son époque.

 

Pour ouvrir le bal, un hommage à Superflu sera rendu par quelques représentants de la nouvelle scène belge, citons Mièle, Miam Monster Miam, Thierry de Melon Galia ou Baum. Une bonne raison de plus d'être présent!



12:34 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/12/2004

L'intrigant Ariel Pink

Adepte d'un songwriting folk aux accents riches et paradoxalement lo-fi (comme si David Bowie rencontrait Scout Niblett), Ariel Pink, nouvel signature de l'excellent label Paw Tracks (Animal Collective, Panda Bear), montre qu'il ne craint ni les sarcasmes (et il va en récolter une sacré paquet avec cette production au son parfois limite cracra) et adresse un sacré pied de nez aux attachés de presse va-t-en-guerre toujours prompts à vous vanter la "qualité sonore exceptionnelle des nouveaux princes de la pop" (je vous jure qu'on lit des énormités du genre dans les dossiers de presse que nous recevons avec les albums à chroniquer). Se balançant des qu'en-dira-t-on comme de sa première cassette audio (ou bien est-ce là une stratégie marketing délibérée, mais je n'ose trop, y croire), Ariel Pink balance un pétard pirate à la face du monde, et ça va chier.

 

Ariel Pink's Haunted Graffiti - The Doldrums (Paw Tracks)



22:03 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

06/12/2004

Nouvel album pour Stereo Total

Youpi, la boîte à sourires est de retour! Avec la prochaine sortie début 2005 du nouvel album du joyeux duo franco-allemand frappadingue Stereo Total, nous aurons une bonne raison de sautiller bêtement et de se poiler des mélodies Bontempi au douzième degré de Françoise Cactus (et son allemand terriblement französisch) et Brezel Göring. Alors, un, deux, trois, sourire!

 

Le lien vers leur site



21:00 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Julian Fane - Special Forces

Manifestement, ce jeune homme a beaucoup écouté les Flaming Lips et Mercury Rev, manifestement, ce jeune homme aime les obscurités fantômatiques, manifestement, ce jeune homme s’est gavé des tourments qu’affectionne Thom Yorke et ses partenaires de Radiohead. Frôlant le plagiat, sur le fil du rasoir d’influences trop évidentes bien qu’assumées avec un aplomb qui laisse pantois, Julian Fane peine néanmoins à se démarquer de ses prestigieuses idoles et, dans sa trop grande sagesse, il a oublié de mettre la graine de folie qui aurait mis le boxon dans sa discothèque Ikea trop bien rangée. Le jour où il se sera affranchi des territoires qu’il s’est lui-même imposés, Julian Fane sera peut-être un artiste à suivre. Peut-être mais pas sûr.

 

Julian Fane - Special Forces (Planet Mu)



17:40 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le crash test des Paul Stuart

Alors que nous nous réjouissions tous de retrouver les Paul Stuart pour leur première scène belge, nos amis toulousains, décidément farceurs, nous ont donné de grosses frayeurs en allant se flanquer dans le rail de sécurité de l'autoroute qui devait les mener vers nos hostiles contrées. Résultat, beaucoup de tôles froissées, du matose qui a souffert dans l'aventure et nos camarades sudistes quittes pour une grosse peur. Souhaitons-leur bonne chance dans la suite de leurs aventures, notre envie de les voir sur scène n'en est que décuplée.

17:16 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/12/2004

Nouveau maxi pour Iron & Wine

Alors que le fantastique Our Endless Numbered Days n’est pas près de quitter le haut de ma pile de CD, l’ami Sam Beam va nous revenir en février avec un maxi inédit (Woman King, toujours sur le label Sub Pop) comportant pas moins de titres. Pour mieux nous faire languir avant le prochain album ?




22:16 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

The Konki Duet - Il Fait Tout Gris

Il fait tout gris, on a trouvé titre d'album a priori plus emballant, surtout pour nous pauvres nordistes plongés une bonne partie de l'année sous un ciel si gris qu'un canal... on connaît la suite.

 

Et bien, réjouissons-nous, la grisaille, cette demoiselle pudique, nous dévoile ses atouts, et passée au tamis du Konki Duet (qui est en fait de duo, un trio exclusivement féminin), elle en ressort bariolée comme en ces plus beaux jours de printemps où nous nous émerveillons à redécouvrir les joies d'une nature renaissante. Car il est bien difficile de ne pas tomber sous le charme de ces ritournelles à la fraîcheur presque adolescente, dont le doux parfum de lavande risque même d'éveiller l'âme du poète qui sommeille dans le plus grincheux d'entre nous.

 

Dignes cousines de l'épatant duo CocoRosie, The Konki Duet apporte une touche de féminité gracile, et en ces jours si souvent maussades, nous leur en sommes reconnaissants.

 

The Konki Duet – Il Fait Tout Gris (Active Suspension)

 

En écoute, un titre extrait d'un projet précédent du groupe



19:14 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |