12/01/2009

Neil Landstrumm in your face for £39

neillandstrumm-landfor£39Vétéran de la scène techno - une quinzaine d’années au compteur tout de même, le grand Neil Landstrumm ne pouvait pas ne pas visiter les noirceurs apocalyptiques de la grime et du dubstep. Puissant et implacable, son Lord For £39 est un énorme uppercut en pleine tronche dont on a peine à se relever…

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Neil Landstrumm Lord For £39 (Planet Mu)


11/01/2009

Alien Robots Orchestra – s/t

alienrobotsorchestraC’est un véritable ovni glam pop, tendance baroque assumée, que cet originel / original effort du duo franco-anglais Alien Robots Orchestra, et c’est peu de l’écrire. Projet de deux allumés pas timides pour une intégrale The Divine Comedy, le compositeur François-Elie Roulin et la chanteuse Joanna Swan, l’orchestre en question balance des pépites opéra rock, quelque peu bling bling certes (on sent le travail d’habilleur musical de Roulin pour France 2 ou… le Tour de France), d’où ressort le superbe timbre de voix de Joanna Swan, d’une clarté épicurienne qui n’exclut pas un sens certain de la tragédie. Album concept par excellence, le disque raconte l’histoire de robots qui débarquent sur terre et découvrent qu’ils ne sont que de vulgaires machines. Là où on aurait pu avoir droit à une logorrhée insipide digne des pires comédies musicales post-Le Roi Soleil, Roulin et Swan se distinguent par un sens de la dramaturgie – très – mélodique proprement scotchant, en toute impunité grandiloquente revendiquée. Et si on pourra toujours regretter l’une ou l’autre faiblesse, à l’image de ce solo de guitare démonstratif en pénible rappel de Yes sur Empty Space ou ce clin d’œil trop voyant aux Virgin Suicides sur Loving Machine, la fréquentation rapprochée de cet improbable opus fascine bien plus qu’elle ne rebute.

 

Un disque : Alien Robots Orchestras/t (Bizar Bizar)


 

Crystal Stilts, premier album

crystal-stiltsIl aura fallu cinq années – leur fondation date de 2003 – aux New Yorkais de Crystal Stilts pour voir un premier vrai album surgir de leur discographie, peuplée jusque là de singles et EP prometteurs. Adeptes d’un rock noir qui doit autant à la Factory du Madchester qu’au Velvet Underground, le quintet de Brooklyn réinterprète avec un brio confondant de justesse et d’originalité des thèmes cafouillés par mille autres, c’est cette vigueur ubuesque qui retient toute l’attention, que le compteur marque la première ou la dixième écoute. On se le tient pour dit, hein dis ?


 

En écoute sur MySpace

Un disque : Crystal Stilts Alight of Night (Slumberland Records)

08/01/2009

Guernica – Who Are Your Songs For?

Guernica_WhoAreYourSongsForA l’heure où les groupes d’une belle contrée nommée Belgique confondent pop music et shopping sur l’avenue de la Toison d’Or, il est réjouissant de constater que des artistes du pays de Tom Barman et Jos Steen résistent à la tentation de la participation aux concours annuels du plus bel hennissement. Autant notre aversion pour les MonteMalibuPonstars de tout poil ne cesse de grandir avec le temps, implacable juge arbitre du bon grain et de l’ivraie, autant le quatuor Guernica s’est glissé sans coup férir dans nos cœurs, déjà conquis par les magnifiques Français de Papier Tigre. D’abord paru dans son pays d’origine sur le minuscule label courtraisien Vlas Vegas, Who Are Your Songs For? connaît l’honneur d’une sortie française, grâce au dynamisme du label Greed Recordings (Cornflakes Heroes, Action Dead Mouse). Et c’est plus que mérité, les six morceaux du disque se servant du dynamisme grégaire des Fugazi pour mieux personnaliser des tonalités post pop d’une vélocité assouvie à coups de guitare basse. Difficile aussi de ne pas craquer sur le chant mi-moqueur mi-détaché du gars Michael au micro, dont la verve – ralentie ou furieuse – n’est pas sans évoquer le toujours fondamental Stephen Malkmus. Autant dire que ça vaut le coup de marteau sur l’enclume.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Guernica Who Are Your Songs For? (Greed Recordings)

07/01/2009

Le Casse-Tête continue

bernardbonnier-casseteteComparse déluré de son mentor, l’illustre Pierre Henry et sa Messe Pour Le Temps Présent, la Canadien Bernard Bonnier avait frappé les esprits en 1984, année de sortie d’un Casse-Tête bien plus fun que casse-c… Débusqueur malin de musique concrète – c’est pour mieux la vitrioler à grands coups de pop music – le Québécois a hélas laissé en plan sa discographie, raison de plus pour réécouter sa seule et unique œuvre, rééditée par la maison Oral. Toute hésitation sera punie sévèrement.

 

En écoute sur Electrocd

Un disque : Bernard Bonnier Casse-Tête (Oral)

06/01/2009

V/A – Filles Fragiles #2

FillesFragiles2Fruit de la passion d’un jeune homme néerlandais à l’étrange pseudonyme de Guuzbourg (le blog Filles Sourires, c’est lui) tombé amoureux à l’adolescence de la France et de sa prof de français, les compilations Filles Fragiles en sont à leur seconde édition, fidèles à un principe où quelques stars  (Louis Bertignac & Carla Bruni, Vanessa Paradis) et noms connus (Coralie Clément, Barbara Carlotti, Jo Lemaire) côtoient des artistes peuplant MySpace (et qui, pour certains tel le duo Nougat, auraient mieux fait de ne pas le quitter). Hormis pour quelques titres, dont l’incontournable mademoiselle Carlotti (nous aurions préféré son Mademoiselle Opossum au plus anecdotique Pour La Nature) et la mignardise Rêverie de Lolita 

des Frenchies de Sheffield (et non Anglais, comme dit par erreur auparavant) The Lovers, la compilation abrite un sacré lot de nunucheries, ramassis de clichés folkisants sur une chanson française soi-disant de qualité à caler entre deux intégrales Télérama. La palme revenant à l’Américaine Erica Buettner, en meilleure imitatrice de Carla B. et la bossa insignifiante de Vanessa Contenay-Quinones, bourrée de ces tics que même Henri Salvador n’osait plus.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : V/A Filles Fragiles #2 (Filles Fragiles)

04/01/2009

Playlist # 6 - The rest of the best in 2008 (III)


03/01/2009

Playlist # 5 - The rest of the best in 2008 (II)


01/01/2009

Playlist # 4 - The rest of the best in 2008 (I)


30/12/2008

Playlist # 3 - Top 10 2008