13/01/2008

Wooden Shjips, mauvais génies du dimanch soir

woodenshjipsEn toute arrogance, tu survolais la blogosphère, d’anciennes habitudes – forcément mauvaises – avaient fini par ressurgir, tu n’avais pu résister à la tentation. De passage sur Raven Sings The Blues, un nom vaguement familier te rendit l’espoir en un rock profondément psychédélique, tel un Ariel Pink métamorphosé en icône kraut sniffé au Suicide, tu bondis sur la page MySpace des Californiens de Wooden Shjips et tu te voyais réconcilié en toute humanité. Ca te fera encore plus regretter de ne pas avoir leur EP éponyme, encore trouvable ici.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Wooden Shjips – SOL pt. 1

Un disque : Wooden Shjips – s/t (Holy Mountain)

11/01/2008

Hurtmold – Mestro

hurtmold_mestroLa rentrée d'Octopus, c'est aussi le quatrième album des Brésiliens de Hurtmold. Qui donne une furieuse envie de se plonger dans les trois précédents, foi de Tortoise.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 : Hurtmold Música Politica Para Maradona Cantar

Hurtmold - Quase 6 De Misticismo

Un disque : Hurtmold Mestro (Nacopajaz)

10/01/2008

Thao Nguyen, new talent on Kill Rock Stars

thaonguyenEt le plus rigolo dans tout ça, c’est que dans une vie antérieure, tu as déjà connu une autre Thao Nguyen, ingénieur de son état. Mais c’est bien moins fun que la pétillante pop upbeat de la Thao objet de ce post, version upbeat d’une Jolie Holland voguant entre St Vincent et Feist. Mais oui, mon bon monsieur.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3: Thao Nguyen – Beat (Health, Life And Fire)

Thao Nguyen – Fear And Convenience

Un disque : Thao NguyenWe Brave Beestings And All (Kill Rock Stars)

08/01/2008

Tangtype, le goût des choses

tangtypeUn groupe citant en référence les géniaux Viennois de Kapital Band 1 ne pouvant décidément qu’avoir du goût, en mission du jour, tu te précipiteras sur le premier album des Belges de Tangtype en février 2008. En bonus, tu pourras même venir les écouter au Café Zébra, ce samedi 12 janvier, et tant pis si tu rates Poubelle La Vie.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Tangtype Flake Out (Humpty Dumpty Records)

Machinefabriek, puissance 50

machinefabriek-intermittentInarrêtable, en 2008 comme lors des deux années qui l’ont précédée, Rutger Van Zuydervelt (aka Machinefabriek) vient encore de nous concocter une sortie de derrière les fagots. Cette fois illustrateur sonore de courts métrages du réalisateur canadien John Price, le musicien néerlandais se pose – plus que jamais – en challenger de tout premier plan des fondamentaux Deaf Center. Essential release, en cinquante – je répète, 50 (!) – copies.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Machinefabriek Music For Intermittent Movements : Soundtracks For Films by John Price (Machinefabriek)

07/01/2008

Le son du grisli, le son d'une bonne résolution

steveswellBon, on récapitule. En 2008, on reprend les bonnes habitudes (bien que pour le lever vers 5h30, les doutes soient permis) et, surtout, on met le cap sur l'excellent blog Le son du grisli.

09:40 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : experimental, jazz |  Facebook |

22/12/2007

Sharron Kraus et Fursaxa ensemble

p13334Définitivement, il serait sot – voire déplacé – de comparer Sharron Kraus à une sorte de sous-Meg Baird faisant du Vashti Bunyan. Comme son album Songs For The Twins l’a encore prouvé, la musicienne d’Oxford est à ranger dans les fortes personnalités (moins qu’une Joanne Robertson, certes) d’une folk psychédélique dont les secrets demeurent toujours aussi riches, même en cette fin 2007. Tant qu’à évoquer les têtes marquantes du genre, mais dans un rayon beaucoup plus grinçant, voire sombre, Tara Burke aka Fursaxa dépasse le cadre étriqué d’une musique simplement traditionnelle. Inquiétantes et partisanes, ses chansons en marge de tout simplisme séduisent autant qu’elles éprouvent. La confrontation de leurs deux univers, sous le nom de Tau Emerald, est prévue pour fin janvier 2008 et on se demande bien ce qui va sortir de l’âme sensible de la première et du cerveau délicieusement abîmé de la seconde. 

 

Trois mp3: Meg Baird, Helena Espvall, Sharron Kraus – Barbry Ellen

Fursaxa – Birds Inspire Epic Bairds

Fursaxa – Clé Elum

Un disque : Tau Emerald Travellers Two (Important Records)

21/12/2007

Susumu Yokota - Love or Die

Susumu%20Yokota%20-%20Love%20Or%20DieL’excellent site Obscure Sound le rappelle avec beaucoup d’à-propos, Love or Die, dernier album en date de Susumu Yokota, ne déparerait pas dans la liste des albums les plus importants de l’année. Bien qu’inférieur – mais c’est dans les marges que ça se joue – à ses indispensables Magic Thread (The Leaf Label - 1998) et Sakura (The Leaf Label - 1999), le dernier album du prolifique compositeur – et DJ - japonais (environ trente titres à son actif) réjouira le moindre aficionado de Sylvain Chauveau et de Marsen Jules.

 

En écoute sur Plong

Deux mp3: Susumu Yokota – A Heart-warming and Beautiful Flower Will Eventually Wither Away and Become Dirt

Susumu Yokota – For The Other Self Who is Far Away That I Can not Reach

Un disque : Susumu YokotaLove or Die (Lo Recordings)

19/12/2007

Iditarod, l'ultime adieu

iditarod-kleineC’est une ode à un projet trop tôt disparu, sans qui l’actuelle vague folk psyché n’aurait pas tout à fait la même allure, que nous propose le label gantois Morc Records. Créé en 1996, disparu en 2003, le duo (puis quatuor) Iditarod préfigurait l’acidité d’Espers, dont chacun s’accorde pour reconnaître aujourd’hui l’importance. Edité en cassette en 2002, Kleine, un des ultimes albums de Karin Wagner et Jeffrey Alexander, a connu cette année une ultime renaissance sous les auspices de la maison de Wim Lecluyse, qu’on ne remerciera jamais assez de nous avoir fait connaître le magnifique Old Things (Une Collection De Chansons 1999 – 2003) de Jessica Bailiff. Aux dernières nouvelles, Jeffrey Alexander présidait toujours aux destinées de la structure Secret Eye et demeurait membre de Black Forest / Black Sea. Quant à Karin Wagner, elle aurait carrément mis un terme à ses activités musicales. That’s not fair, is it ?

 

Un mp3 : Iditarod – Kleine

Un disque : Iditarod Kleine (Morc Records)

18/12/2007

Le sacré foutoir de State Bird

statebird-mostlyUn vrai joyeux bordel que la musique de State Bird. Hein qui ? Simple, au départ, deux gars pas bégueules pour deux jus multi vitaminés (Coby Hartzler & Jared Riblet), une multitude de potes en goguette et des échos de ce tout ce que la pop music – tendance on se marre un bon coup – compte de chaque côté de l’Atlantique, et ailleurs. Trompettes à la Calexico, mélodies hurluberlues à la Herman Düne, chants indiens, en Beatles tendance Sgt Pepper, en Beach Boys d’opérette ou en Scissor Sisters pirates de l’Ohio, n’en jetez plus, leur coupe façon In Case We Die des Architecture In Helsinki déborde d’une vitalité en tout points irrésistible. Alors, heureux ?

 

En écoute (+ mp3) sur MySpace

Un disque : State BirdMostly Ghostly (The Record Machine)