25/05/2007

Nico - Frozen Warnings

.

24/05/2007

Dirge – Rebecca

dirge-rebeccaLes débuts d’Arab Strap rencontrent des Mogwai aux amplis en sourdine, ça s’appelle Dirge et c’est sur Octopus.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 Dirge – You’ve Grown Away From Me

Dirge – Summer Single

Un disque : Dirge Rebecca (Another Record)

23/05/2007

Joanna Newsom – Joanna Newsom & The Ys Street Band

JYSBAlbum de l’année 2006, Ys marquera encore longtemps les esprits. Sa foison exubérante, magnifiée par les cordes baroques de Van Dyke Parks, rendait justice à ses cinq contes épiques qui jalonnent ses cinquante-cinq minutes de pure folie sonore.

 

Une tournée se devait d’accompagner l’album, elle a enfanté un EP inattendu, enregistré dans le droit fil de l’album, en à peine trois jours. Le nom des musiciens ? The Ys Street Band, sacrée Joanna Newsom.

 

La chronique d’Alexandre François sur Octopus

En écoute sur Boomkat

Un mp3 : Joanna Newsom  Crab, Clam, Cockle, Cowrie

Un disque : Joanna Newsom – Joanna Newsom & The Ys Street Band (Drag City)

21/05/2007

The Polyphonic Shit

polyphonic_fragile_real1A l’origine, le concept des The Polyphonic Spree était des plus sympathiques. Une secte rigolote, des chansons pop sous un soleil psychédélique, c’était le premier album The Beginning Stages Of…, trente minutes de bonheur épicurien, sans complexes. Le deuxième album Together We’re Heavy avait bien rafraîchi le fan de la première heure, terriblement déçu de la tournure gnangnan prise par Tim DeLaughter et ses ex-illuminés compères.

Les échos du troisième opus de la chorale post-Beach Boys laissait entrevoir un retour à leurs sources solaires. Trois fois hélas, les méandres du web (un pirate de l’album échappé d’on ne sait où) nous ramènent une boursouflure où Spandau Ballet se prendrait pour Queen. Sans même parler de l’infâme pochette, quelque part entre Splashdown, Living With Lesbians et le drapeau impérial japonais revu par Bézu.

 

En écoute ici

Un mp3 The Polyphonic Spree – Light To Follow

Un disque : The Polyphonic Spree The Fragile Army (TVT Records)

20/05/2007

Charalambides vs. trains

charalambidesPléthorique et hypnotisante, la discographie des Charalambides mériterait un très long article à elle seule. Comme je suis d’humeur feignasse, je laisserai le soin du long discours à Tom et Christina Carter, ce lundi 21 mai à Recyclart. Na !

 

Trois mp3 Charalambides – Spring

Charalambides – Rehearsal

Charalambides – Two Birds

17/05/2007

Scout Niblett – Just Do It / Dinosaur Egg

scout-dinosaurNude As The News, chantait Chan Marshall vers le milieu des nineties. Dinosaur Egg, lui répond Scout Niblett en 2007.

 

En concert au Dictapop le 30 mai

En écoute sur MySpace

Un mp3 Scout Niblett – Dinosaur Egg

Un EP : Scout Niblett – Just Do It / Dinosaur Egg (Too Pure)

 

 

15/05/2007

Gudrun Gut – I Put A Record On

gudrungut-recordOui, on peut être à l’origine des Einstürzende Neubauten, être patronne du magnifique label Monika Enterprise et sortir son premier album solo en 2007. La suite sur Octopus.

 

En concert au Netwerk

En écoute sur MySpace

Un mp3 Gudrun Gut (feat. Uta Heller & Matt Elliott – rock Bottom Riser (Smog cover)

Un disque : Gudrun Gut I Put A Record On (Monika Enterprise)

14/05/2007

Nina Nastasia + Jim White = 5

860167650_mL’insuccès de Nina Nastasia ne cesse de laisser pantois les vingt-trois veinards présents en novembre dernier au De Kreun. Ce soir-là, la songwriter new-yorkaise convertissait dans la pénombre automnale ses notes habitées en une fusion dentellière dont jaillissait une lueur d’espoir militant, tendance Lisa Germano meets Tara Angell, pour un concert d’une inoubliable magie.

 

Déjà de retour, cette fois en duo avec l’ami Jim White (batteur, entre autres, de Smog), l’auteur de – déjà – quatre magnifiques albums ne peut nous décevoir, tant nous la tenons en haute estime.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Nina Nastasia & Jim White  I Write Down Lists

Un disque : Nina Nastasia & Jim White – You Follow Me (Fat Cat)

12/05/2007

Gudrun Gut - Move Me

.

11/05/2007

Nouvel album pour Kemialliset Ystävät

kemia-selftitledFoisonnante et plurielle, la scène finlandaise – tendance freak – ne trébuchera jamais sur l’écueil du simplisme. Emanation spectrale d’une ressuscitée Delia Derbyshire qui hanterait les studios du label Fonal à la recherche du No-Neck Blues Band, Jan Anderzén et son groupe Kemialliset Ystävät hantera notre été de ses volutes psyché, une fois de plus. En avant toutes vers leur (nouvel) album éponyme.

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 (extrait de Echo Is Your Love - 1999) : Kemialliset Ystävät  Echoing Each Other

Un disque : Kemialliset Ystävät – s/t (Fonal)