30/03/2007

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Leaves From Off The Trees

weavil_16Exploration plus traditionnelle du folk appalachien d’une part, et anglais d’autre part, Leaves From Off the Trees s’éloigne volontairement de la séduisante acidité des Espers, le groupe de deux de ses protagonistes féminines (Meg Baird et Helena Espvall), associées à l’Anglaise Sharron Kraus. La démarche, dans l’intemporelle lignée d’une Anne Briggs, voire d’une Vashti Bunyan, risque cependant de déplaire aux aventuriers adeptes de Josephine Foster ou Islaja. A vous de voir.

 

En écoute sur Boomkat

Trois mp3 (incomplets) Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Bruton Town

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Barbry Ellen

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – False Sir John

Un disque : Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Leaves From Off The Trees (Bo'Weavil Recordings)

29/03/2007

Bridget St John, une légende en Belgique

dogLa nouvelle, entendue un petit matin sur Radio Campus, m’avait scotchée au siège. Non, je ne rêvais pas à demi éveillé, c’est bien la légende Bridget St John qui nous rend visite ce mercredi 11 avril au Vooruit de Gand. Et pour couronner le tout, c’est l’incroyable Josephine Foster et les passionnants (on leur fera grâce de leur nom ridicule) Kiss The Anus Of A Black Cat qui ouvriront les festivités. Très forts, les petits gars du (K-Raa-K)³.

 

Kiss The Anus Of A Black Cat sur MySpace

Josephine Foster sur MySpace

Bridget St John sur MySpace

Un mp3 Bridget St John – Nice

28/03/2007

Dawn Landes – Dawn's Music

dawnLe nouvel Octopus est en ligne, et Dawn Landes à l'honneur.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Dawn Landes – Bodyguard (Live at SXSW)

Un disque : Dawn Landes – Dawn's Music (Ocean Music)

27/03/2007

Basil Kirchin - Particles

basilkirchparticlesLa scène se passe au bar de l’hôtel qui jouxte le Botanique. Flanqué de l’amie Rephlex, j’interviewe le duo Broadcast, un de mes meilleurs souvenirs du genre. Chaleureux et attentionnés, Trish Keenan et James Cargill me parlent de la dizaine d’exemplaires vendus en Grèce (et quelques milliers d'autres ailleurs) de Haha Sound, le prédécesseur de Tender Buttons, le fantastique album qu’ils venaient défendre ce soir-là sur la scène de la Rotonde. Le couple de Birmingham n’est pas pressé, il est détendu comme rarement je le suis, c’est un régal. Il me confie sa nostalgie du Birmingham d’avant les sixties et son amour pour le compositeur Basil Kirchin, son album Abstractions Of The Industrial North surtout. Sans forfanterie, ce ne doit pas être le genre de sa maison, Trish m’avoue l’influence que cet album a exercée sur leur superbe Haha Sound. Depuis cette heure passée en leur agréable compagnie, je guette chaque réédition de l’œuvre du musicien britannique, c’est dire si le moment est venu de jeter une oreille sur Particles, moment free jazz de grande ampleur qui tend à prouver que la musique dite atonale peut aussi être drôle. Et écoutable, ce qui ne gâche rien.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Basil KirchinParticles (Trunk Records)

25/03/2007

Chris Corsano /Mick Flower Duo – The Radiant Mirror

130043_cf_xlRiche en très bons concerts (Nina Nastasia au De Kreun, la Mosz label night au Netwerk, Yo La Tengo à l’AB), l’année 2006 était déjà couronnée le 24 mai. Rendez-vous au Netwerk, lieu fantastique à la programmation impeccable (dont une prochaine The Leaf Label label night ce vendredi 30 mars). Nous étions un vendredi soir, Greg Davis et Sébastien Roux avaient ouvert les hostilités, leur electronica onirique sous le bras. Un Orval plus tard, le batteur Chris Corsano déboule, seul derrière ses fûts et ses cymbales. Son set ne dure que vingt minutes, sans interruption, et le mot passionnant ne suffit pas pour transmettre l’intense sensation de partage que le New Yorkais, ami des Sonic Youth, m’a fait ressentir. Au rythme de vingt idées à la seconde, estimation basse, Corsano envoûte la salle de ses trouvailles sonores d’une inouïe richesse. Tout excité de cette formidable claque, je m’enfile un deuxième Orval, c’est pour mieux tendre la joue au No-Neck Blues Band et son free rock d’une ex-tra-or-di-nai-re précision rythmique et d’une fa-bu-leu-se créativité musicale. Ne les manquez pas à Recyclart le premier mai, ne manquez pas le nouvel album de Chris Corsano, en duo avec Mick Flower (du Vibracathedral Orchestra).

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Chris Corsano /Mick Flower DuoThe Radiant Mirror (Textile Records)

24/03/2007

Kristin Hersh – Learn To Sing Like A Star

kh-learntosingPremier album de Kristin Hersh depuis le mitigé The Grotto de 2002, l’ironiquement nommé Learn To Sing Like A Star (l’évolution de la voix de Kristin depuis les débuts des Throwing Muses est à cet égard stupéfiante de brisure) est un disque formidable d’intensité rock doublée d’un songwriting de la plus haute volée. Composé de onze titres chantés de sa voix chaque jour un peu plus rauque (plus trois instrumentaux), le dernier opus de la lead singer des 50 Foot Wave laissera bien sûr de marbre les tenants de textes simplistes et combleront les amateurs de lyrics tourmentés. Car nous sommes ici en présence d’une toute grande dame de la musique indie US et c’est en sœur de cœur des fondamentales Thalia Zedek et Shannon Wright que la belle-sœur de Tanya Donnelly nous donne une magistrale leçon de rugosité blessée, tout en maintenant inflexible le cap de l’élégance et de la colère. Qu’elle cite les Violent Femmes, Nirvana ou les Pixies, Kristin Hersh maîtrise son sujet à un tel point que ça doit en être décourageant pour ses confrères.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Kristin Hersh – In Shock

Un disque : Kristin HershLearn To Sing Like A Star (4AD)

22/03/2007

Birchville Cat Motel sur Millefeuille

bcmHypnotiques et rageurs, les drones du Néo-Zélandais Birchville Cat Motel (Campbell Kneale pour l’état civil) ont tapé dans l’oreille de la fine équipe du webzine Millefeuille. Think Yellow Swans, think Boris.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Birchville Cat Motel – Our Love Will Destroy the World

Une compilation (6 CD-R) : Birchville Cat Motel - Chaos Steel Skeletons (Celebrate Psi Phenomenon)

21/03/2007

Matt Elliott – Failing Songs

Matt-Eliott-Failing-SongsLe lieu (Recyclart) n’était sans doute pas le plus destiné à l’accueillir, il n’empêche que les compositions hantées de Matt Elliott embaumaient toute la salle de leur morbidité éthylique ce soir-là de novembre. Plus maladives encore que l’extraordinaire Drinking Songs, l’album précédent hommage ultime à l’alcoolisme des flots déchaînés, les chansons – le terme est mal choisi tant la détresse enivrée de leurs propos me glace le sang – du musicien anglais explorent sans relâche le fond sali des âmes solitaires, tant elles sont peuplées de cette vodka dont on fait les mauvaises cuites post-traumatiques. Définitivement hors d’atteinte de l’orbite folktronica, dont il n’a gardé que le folk pour mieux le phagocyter, Matt Elliott se verra sans doute reproché un certain manque de variété sur les trois premiers titres, ceux-là n’auront pas compris que son folklore réinventé appuie sur les morsures de l’âme slave, celle d’une Sofia Goubaîdoulina qui revisiterait Vladimir Vissotski sur fond de Pascal Comelade. Et de leurs souffrances pudiques, les patients incurables de la mélancolie sublimée de Nick Drake feront une cavalcade entre Sibérie de glace et Andalousie de feu. Noir, c’est noir, il n’y a plus (guère) d’espoir. 

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 (via Art-Rock) Matt Elliott – The Failing Song

Matt Elliott – Gone

Un disque : Matt Elliott – Failing Songs (Ici d'ailleurs) 

20/03/2007

Kristin Hersh - Your Dirty Answer

.

19:51 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concert, video, rock, pop, 4ad, kristin hersh |  Facebook |

19/03/2007

Xiu Xiu vs. Grouper – Creepshow

xiu-grouperToujours aussi agité du bocal, ce Xiu Xiu. Alors qu'on le croyait (très) relativement assagi, Jamie Stewart exorcise les démons de Creepshowle cultissime film à sketches de George Romero, en compagnie de la tout aussi secouée Grouperalias Liz Harris. Pour des atmosphères oppressantes, étouffantes, suffocantes - ne pas biffer les mentions utiles.

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 Xiu Xiu vs. Grouper – In The City

Un disque : Xiu Xiu vs. GrouperCreepshow (Slender Means Society / Release The Bats)