19/11/2008

Uzi & Ari – Headworms

UziAri-HeadwormsAdeptes des groupes dont le point commun est l’horreur du vite écouté, vite jeté, le label Own Records jette de nouveau un pavé dans la mare Radiohead, vous savez la seconde à gauche après l’étang Talk Talk. Sans doute plus accessible que les très beaux disques de Khale ou Worrytrain, que nous vous recommandons toujours aussi chaleureusement, la nouvelle sortie de la structure luxembourgeoise fait la part belle à un chant plaintif qui rappelle Thom Yorke, voire Bob Dylan. Posée sur des arrangements d’une grande intelligence indie pop americana, cette voix est celle de Ben Shepard, membre fondateur d’un groupe aux multiples variations de line up. Sa présente mouture l’entraîne dans des chansons mélancoliques très bien troussées, dont le temps et les écoutes successives révèlent un dégradé de coloris palots passionnant sur la longueur. Un ou deux titres, plus immédiats dans leur pop attitude (le tubesque Thumbsucker, par exemple), pourraient même propulser le combo américain au sommet des charts si ceux-ci n’étaient peuplés de rouleurs de biscotos anabolisés et de faux nichons en plastoque siliconé. Une question de valeurs, en somme. 

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Uzi & Ari – Wolf Eggs

Un disque : Uzi & AriHeadworms (Own Records)

10/11/2008

Keiji Haino + Merzbow = Kikuri

Kikuri - Pulverized PurpleLa feuille de presse le dit, Pulverized Purple de Kikuri – l’incendiaire combinaison des papes japonais de la noise music Keiji Haino et Masami Akita (Merzbow) – est la prise sur le vif d’un concert donné le 21 mai 2007 au Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (Canada). Dit de cette manière, ça peut faire penser à une bizarrerie bruitiste de plus, passée l’écoute de ses cinq morceaux de bravoure (dont les trente minutes du morceau titre), l’impression d’être le seul survivant de l’apocalypse domine, de tout sa rage décibellique. Seule au monde.

 

En écoute sur SquidCo

Un mp3 : Kikuri That Place From Which You Fell Was Lined With A Cushion Of Pain And Is No Proof Of Your Continuing Existence

Un disque : Kikuri Pulverized Purple (Victo Records)

08/11/2008

Il y a Wixel, le soleil et la lune

wixel-sunmoonC’est tout naturellement – le talent, ça ne s’achète pas sur eBay – que la figure de Wixel s’impose dans le grand monde de la musique européenne (celle de F.S. Blumm ou Fennesz), par-delà les frontières étriquées d’un royaume trop content (hum, hum) de croire que ses insignifiantes vedettes occupent un quelconque rang international. Déjà producteur du splendide premier opus de Yuko, le modeste Wim Maesschalk construit le second étage de son édifice très musical, quelque part entre une lune et un soleil vibrants de ses notes poptronica / folktronica. Phénoménales.

 

En écoute sur le site

Deux mp3 : Wixel Fatigas Del Querer

Wixel Outside Your Locked Heart

Un disque : Wixel The Sun And The Moon (Debonair Recordings)

01/11/2008

TaughtMe – Lady

taughtme-ladyEn dépit de finances précaires – le lot de tous les petits labels – dont il ne fait guère mystère, le label luxembourgeois Own Records maintient le cap de l’exigence accessible, dont nous sommes redevables des excellents Gregor Samsa (un des disques de l’année), Worrytrain, et Khale. Poursuivant sa quête de l’indie pop made in the US, la maison d’Esch-sur-Alzette a une fois de plus le chic de nous dénicher un de ces groupes qui a tout compris de l’héritage introspectif de Talk Talk, tout en le confrontant à un univers bricolé à la maison dont surgissent quelques pépites pop bien senties (Invocation, Dearest, I Told Ya So). Frappante aussi est la voix de Blake Henderson, seul aux commandes du projet, dont le falsetto rapprocherait David Sylvian des déjà cités Khale, ou serait-ce l’héritage précieux de tous ces artisans isolés (Lost On Purpose, Katamine) dont le pain nourricier fait chaque jour un peu plus notre bonheur, encore que leur mélancolie revendiquée ne coïncide pas exactement avec le léger trouble mental de leurs auteurs. Ca ne les rend que plus fréquentables.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : TaughtMe Strangeness

Un disque : TaughtMe Lady (Own Records)

31/10/2008

Initials BM

barbaramorgenstern-bmPersonnage autant sympathique à la ville qu’elle peut être guillerette à la scène, Barbara Morgenstern tient une place de la plus haute estime dans le cœur de tous les germanophiles friands d’electro pop décomplexée. La mouture 2008 de la Berlinoise l’amène aux commandes d’un piano à queue Bechstein (exit les claviers de The Grass Is Always Greener), enluminé des arrangements de cordes de la violoncelliste Julia Kent (Antony And The Johnsons) et, ô cerise, de la voix suave du grand Robert Wyatt sur le duo Camouflage. Machst du auch mit ?

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Barbara Morgenstern Come To Berlin

Un disque : Barbara Morgenstern BM (Monika Enterprise)

Jolie Holland, op. 4

jodieholland-thelivingandthedeadLa musique de Jolie Holland ne révolutionnera certes jamais le petit – et le grand – monde de l’americana, trop éloignée qu’elle est des plus audacieuses Josephine Foster ou Tara Angell. Cela importe peu, à vrai dire, tant ses intemporelles mélodies frémissent tels de futurs grands classiques, bichonnés au fusain par les toujours passionnants M. Ward, Jim White et Marc Ribot. Tel un appel d’une vieille amie fidèle que l’on retrouve après des années d’oubli, la voix inchangée à l’autre bout du téléphone.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Jolie Holland Mexico City

Un disque : Jolie Holland The Living And The Dead (Anti-)

30/10/2008

Duo de Scorces

scorces-iturnintoyouCes pages l’ont assez dit et répété, Christina Carter est une des très rares voix féminines dont la seule présence scénique justifierait un déplacement à l’autre bout de l’Hémisphère Sud. Associée dans Scorces à Heather Leigh Murray, la chanteuse des Charalambides se glisse dans la guitare de sa comparse (quand les rôles ne sont pas inversés) dans des complaintes étirées d’un ésotérisme überhabité où il fait étrangement bon flâner.

 

Deux mp3 (extraits de Vivre Avec La Bête, 2003) : Scorces Es-Tu La Bête Ou Moi?

Scorces Où Est la Rose?

Un double LP : Scorces I Turn Into You (Not Not Fun Records)

29/10/2008

Belle And Sebastian, les BBC Sessions

belleandsebastain-thebbcsessionsPas la peine de tourner longtemps autour du pot (de chambre de Normandie), en 1996 comme en 2008, les Belle And Sebastian faisaient partie de l’élite pop mondiale, celle qui nous a valu des titres aujourd’hui classiques (The Stars Of Track & Field, Waiting For The Moon To Rise, The Boy With The Arab Strap, et la liste est exceptionnellement longue). Résultat de quatre visites à la BBC entre l’originel Tigermilk de 1996 et le quatrième opus Fold Your Hands Child, You Walk Like A Peasant de 2001, The BBC Sessions est également complété d’un second disque Live In Belfast donné à l’occasion de la Noël 2001. En attendant l’hypothétique successeur au magnifique The Life Pursuit.

 

Un mp3 : Belle And Sebastian The Stars Of Track & Field (Mark Radcliffe Session, 07/96)

Un disque : Belle And Sebastian The BBC Sessions (Matador Records)

05/10/2008

Serafina Steer, esprit public

300x300Associée pour de bon à Joanna Newsom, la harpe a bien de la chance. Entre les doigts de la géniale Californienne,  l’encombrant instrument picore de ses notes pincées l’univers fantasmagorique de ses short stories décalées. Entre les mains de la magnifique Anglaise Serafina Steer, des mélopées folk d’un autre âge côtoient une modernité spoken word d’une tendre discrétion, qu’un tout récent EP vient confirmer de belle manière. A quand l’album ?

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Serafina Steer Eggs

Un EP : Serafina SteerPublic Spirited (Static Caravan)

 

En clip : Serafina SteerPublic Spirited (live)

 

 

01/10/2008

Fargo Allstars, un festival, un sampler

fargoallstarsTerre d’accueil d’artistes à l’importance qu’il serait malvenu de discuter, sauf à croire que Jéronimo est le plus grand, le label Fargo Records nous permet à nous, pauvres Européens, de savourer la saveur americana noirceur d’une Jesse Sykes, quand ce n’est la magnifique voix gospel d’Alela Diane, sans doute l’artiste la plus importante de sa nouvelle génération. Dans le cadre de son festival Fargo Allstars – l’affiche est ci-contre – la maison parisienne nous offre la possibilité de télécharger gratuitement le sampler du festival.

 

Rendez-vous sur Believe.fr et tapez le mot de passe fas, vos nom, prénom et adresses e-mail. Le tour est joué, en quatre secondes chrono !

13:16 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : folk, mp3, pop, country, americana, fargo records |  Facebook |