26/05/2008

Ron Geesin, immanquable et réédité

rongeesin-electrosoundBien plus connu – toutes proportions gardées – pour ses activités d’arrangeur (notamment pour la fameuse Atom Heart Mother (suite)

des Pink Floyd), le musicien britannique Ron Geesin fait aussi partie – et c’est là que l’histoire devient intéressante – de ses fous d’électronique qui ont forgé au cours des sixties et seventies des capsules sonores d’une étrange beauté spatiale, aussi intemporelle que novatrice. Réalisé en 1970, Electrosound (dont le vinyl original vaut une petite fortune) fait partie de ses trésors exhumés par le label Glo Spot Records, à qui nous devons déjà l’essentiel Electrosonic de la grande Delia Derbyshire. Amateurs du BBC Radiophonic Workshop, beware…

 

En écoute sur Boomkat

Deux mp3 : Ron Geesin – Enzymes In Your Ear

Ron Geesin – Duet For Choir And Tunnel

Un disque : Ron Geesin Electrosound (Glo Spot Records)

Meg Baird, Sharron Kraus, Bruxelles, 31 mai

krausbairdschipÇa ne fait pas un pli dans la robe de Josephine Foster, il aurait fallu l'inventer, l'ami Maxime Lê Hung s'il n'avait existé. Sinon, qui aurait songé à inviter en nos terres bruxelloises (mieux, molenbeekoises) la splendide – vous lisez bien, splendide – double affiche Sharron KrausMeg Baird. Soit l’auteur du très récent – lisez touchant – The Fox’s Wedding et la magnifique chanteuse d’Espers. Vous avez dit incontournable ?

 

En écoute sur MySpace (Sharron Kraus)

En écoute sur MySpace (Meg Baird)

Un mp3 : Sharron Kraus – Brigid

Deux disques : Sharron Kraus The Fox’s Wedding (Durtro)

Meg BairdThe Fox’s Wedding (Wichita Recordings)

23/05/2008

The Fall au sommet

Thefall-Quand des bandes de nouilles en short fluo se prennent pour des rock stars (hein BB Brunes, hein The Kooks), des vieux de la veille sortent leur 27ème – oui, vingt-septième album – et ils pètent une forme du feu du diable, un an après le toujours très übersexuel Von Südenfed. Et quand éternel rime avec essentiel, on peut compter sur l’indescriptible Mark E. Smith pour assurer le show. ‘Coz he still rules, baby.

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 : The Fall – Wolf Kidult Man

Un disque : The Fall Imperial Wax Solvent (Sanctuary Records)

Lau Nau de retour

launau-nukkuuTa nostalgie, camarade, remonte à peine de quelques années, un bon millier de jours tout au plus, marqués de l’écoute régulière – et recommandée du seul et unique Kuutarha de la Finlandaise Laura Naukkarinen, alias Lau Nau. Une trentaine de mois plus tard, tu pouvais renaître à la réalité fantasmagorique made by Islaja (ou Marissa Nadler), le second opus de la demoiselle de Kemiö (par ailleurs membre de Kiila et Hertta Lussu Ässä) était tour prêt à débarquer dans ton salon. Où règne déjà une certaine Josephine Foster

 

En écoute (+ mp3) sur MySpace

Un disque : Lau Nau Nukkuu (Locust)

 

En clip : Lau Nau Painovoimaa, Valoa

 

22/05/2008

The Battle of Land and Sea – s/t

battleoflandandseaPour une révélation, c’est une fameuse que cette bataille de la terre et de la mer, duo de Portland, Oregon que maintes critiques dithyrambiques énoncent déjà comme les successeurs de Mazzy Star. Faut dire qu’il a de quoi gaver les gorges chaudes des fans de toutes les Sophie Michalitsianos – aka Sol Seppy – de la terre, le duo Sarah O’Shura (voix, guitare acoustique) et Joshua Canny (guitare électrique, banjo). Langueur intime de compositions qui prennent le temps d’explorer la fournaise qui sommeille sous les tourments ravageurs des Charalambides, calme précaire de mélodies certifiées cent pour cent naturelles, dont les harmonies frisent tantôt au très bon, tantôt au sublime (The Beautiful Ones). Parsemées d’une infime nuée d’indécision acide pour mieux nous faire atteindre l’inaccessible aura du groupe de Hope Sandoval, les huit chansons de ce splendide premier album – on épinglera juste l’une ou l’autre préciosité, histoire de chipoter - fréquentent par intermittence l’inquiétude diffuse des Bat For Lashes et c’est pour mieux atteindre une plénitude acoustique dont on risque de reparler encore longtemps.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 : The Battle of Land and Sea – Saltwater Queen

The Battle of Land and Sea – The Beautiful Ones

Un disque : The Battle of Land and Sea s/t (Notenuf Records)

 

En clip : The Battle of Land and Sea You Are A Sailor

 

20/05/2008

Bonnie 'Prince' Billy dans la lumière

bpb-liedowninthelightEn pleine bourre commerciale (albums qui se vendent bien, concerts sold out), l’ami Bonnie ‘Prince’ Billy tape sur un fer de plus en plus chaud. Résultat, un nouvel opus prévu pour tout bientôt, qu’on nous annonce comme le plus solaire de toute sa plantureuse discographie. A l’écoute du morceau mis en écoute par Drag City - une démo certes – le lumineux adjectif laisse songeur.

 

Un mp3 : Bonnie ‘Prince’ Billy – So Everyone (Demo)

Un disque : Bonnie ‘Prince’ Billy Lie Down In The Light (Drag City)

19/05/2008

Raoul Sinier de retour

raoulsinier-brainkitchenOyez, oyez, jeunes gens défoncés à l'électro from Paris, le génialissime Raoul Sinier (aka Ra) est de retour. Un an après le fabuleux Ev.panic Redone (et sa vidéo bien frappée, voir ci-dessous), quelques mois après les EP Two Heads et Huge Samouraï Radish, le producteur de Paname est prêt à rebalancer un énorme coup de pied aux couilles de ces gros malins de Justice. Ils l'ont bien cherché.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 : Raoul Sinier – Listen Close

Raoul Sinier – Solid Flesh

Un disque : Raoul Sinier Brain Kitchen (Ad Noiseam)

 

En clip : Raoul Sinier Ev.panic

 

 

En clip : Raoul Sinier Brain Kitchen

04/05/2008

Thalia Zadek, now and again, again

thaliazedek-liarsandprayersLe parcours de Thalia Zedek – indélébile forte tête de cette musique américaine au féminin dont se prévalent les Shannon Wright et autres Tara Jane O’Neil – affronte le temps de sa farouche indépendance, défendue becs et ongles. Artiste sans concessions aucunes à ces pseudo-vaguelettes disco pop ou ces fake branlettes punk pop pour lecteurs de Marc Lévy,  l’indémodable parcours de l’artiste américaine force un respect absolu de concision et allumé de cette flamme irrévérencieuse qui fait la marque des grandes gueules de notre temps (Scout Niblett, Carla Bozulich,ce genre). En 2008, la remarque est toujours autant d’actualité, en témoigne un Liars And Prayers qui la souligne plus revancharde que jamais.

 

En écoute sur Thrill Jockey

Un mp3 : Thalia Zedek – Lower Allston

Un disque : Thalia Zedek Band Liars And Prayers (Thrill Jockey)

03/05/2008

Essie Jain – We Made This Ourselves

essiejain_wemadethisAu fil des années, The Leaf Label s’est fait une spécialité de produire des artistes féminines dont le style, simple en apparence, recèle des trésors d’émotion instrumentale (l’essentielle Colleen) ou vocale (la fragile Nancy Elizabeth). Nouvelle venue dans la caste, la chanteuse folk anglaise Essie Jain (de son vrai nom Essie Jane Wilkinson) trouvera à n’en point douter un espace vital à sa discrète expression, quelque part entre la Nina Nastasia de On Leaving et la perle Sybille Baier. Guère en manque d’arguments, qu’ils soient mélodiques (le superbe Haze démontre à suffisance les qualités vocales de la demoiselle au timbre de soprano) ou arrangés (les cordes de Sailor, au ton de requiem minimaliste), les chansons d’Essie Jain pèchent, en de rares moments, par excès de joliesse vocalisante (Talking). En d’autres endroits, elle nous rêve un monde parsemé de trois notes de piano, illuminé d’une voix en totale – et magnifique – opposition avec le titre chanté (Disgrace) et plus globalement, elle nous prouve qu’elle a beaucoup écouté, sans en faire un infâme plagiat, la légendaire Sandy Denny. Et elle a bien eu raison.

 

En concert le 31 mai au Point Éphémère

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Essie Jain Disgrace

Un disque : Essie JainWe Made This Ourselves (The Leaf Label)

 

En clip : Essie Jain – Glory

 

 

01/05/2008

Shannon Wright arrive au Beurs

s_wright_r88_72dpi_5x7_1Les concerts de Shannon Wright comptent, incontestablement, parmi les expériences scéniques les plus prenantes – aux tripes s’entend – q’il soit sonné d’assister, tant la virulente sincérité de son propos vous prend à la gorge pour mieux vous consumer. Extraordinaire – je répète, ex-tra-or-di-nai-re – comme elle bouleversante (et les mots ne suffisent pas), la songwriter américaine sera de retour à Bruxelles – au Beurs cette fois – le 19 juin et c’est ce qu’on appelle un événement.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Shannon Wright – In The Morning

Un disque : Shannon Wright Let In The Light (Vicious Circle)