17/12/2008

Parts & Labor, real post punk's not dead

partsandlabor-receiversPost punk’s not dead, le krautrock non plus! Une preuve, un indice ? Rendez-vous du coté des Ricains de Parts & Labor, trio devenu quatuor dont les chansons hyper-dynamisantes rappellent, sans le singer, l’héritage de Wire (ils en assureront la première partie d’une tournée allemande) et de Mission Of Burma. On vérifiera tout ça en février sur scène, lors d’un mini-trip franco-belge (Gand, Liège, Bruxelles, Bordeaux, Nantes et Paris) à forte teneur explosivo-apocalyptique.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Parts & Labor Nowheres High

Un disque : Parts & LaborReceivers (Jagjaguwar)

14/12/2008

Svarte Greiner, drone à la bouche

svartegreiner-manbirddressDans le petit monde des drones, vous savez ces inquiétants bourdonnements aux atours de machine qui rend fou, les prétendants sont nombreux, les vrais maîtres rares. Il en est un au moins – le Norvégien Svarte Greiner, aux inspirations toutes en nuances rehbergiennes – dont l’univers transcende les fredonnements ambient de son groupe Deaf Center, alors qu’il aurait été tellement plus simple de se complaire dans un registre paresseux post-KTL. Prélude à son prochain Kappe, à venir sur Type dans quelques mois, le LP Man Bird Dress n’est disponible qu’en 300 copies pour le monde, c’est bien le seul reproche qu’on lui adressera.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Svarte GreinerMan Bird Dress (SMTG)

13/12/2008

Wavves, renndez-vous en 2009

wavvesDe l’énergie punköide à revendre, des mélodies qui font la part belle à un Ariel Pink sous influence Sonic Youth, son cracra included, le gars Nathan Daniel Williams, dites Wavves pour faire jeune, est un énorme espoir pour 2009. Chiche qu’on en reparle, et pas  que du bout des lèvres ?

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Wavves So Bored

Un disque : Wavvess/t (De Stijl)

11/12/2008

Andrey Kiritchenko a la Spekk

andreykiritchenko-misterriousAu même titre que la ville de Chemnitz, ex-Karl-Marx-Stadt, risquait autant de devenir un bastion des musiques électroniques que Liège capitale mondiale du rock, la cité ukrainienne de Kharkov nous avait bien caché la naissance d’Andrey Kiritchenko. Présent sur l’extraordinaire BiP_Hop Generation Vol. 9, le patron du label Nexsound compose, au départ  de mélodies néo-classiques pour piano, des ambiances cinématiques où The Album Leaf fait des clins d’œil à F.S. Blumm, entre mélodica, glockenspiel et autres instruments – who said Colleen ? Cerise sur le gâteau, la présence de Martin Brandlmayr aux percussions sur le titre Your Thought In Scary Forest, prélude à un album qu’on espère passionnant.

 

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Andrey KiritchenkoMisterrious (Spekk)

Nine Rain, alias Tuxedomoon (ou presque)

nine_rain-viMine de rien, ça fait déjà un sacré bail (1993) que Steven Brown, trente ans de présence aux micro, claviers et saxophone de Tuxedomoon, réside dans le Oaxaca mexicain, où il combine activités musicales au sein du collectif Nine Rain et profession de foi agricole. Peu connu en Europe, même auprès des fans de la lune en smoking, le projet en est pourtant à sa sixième levée, elle est sans conteste la plus proche du mythique groupe belgo-américain, son jazz cold wave trouvant un écho particulièrement zélé dans l’électronique sans reproches de Nicolas / Nikolaus Klau, Mr Hyde d’un Dr Jekill captivant au pays de Murcof comme il le fut en voisin de Marc Hollander.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Nine RainVI (Independent Recordings)

08/12/2008

Aufgehoben, radicalité puissance cinq

aufgehoben-khoraCollision fractale sans la moindre compromission possible entre noise, rock et jazz, Khora des mystérieux Aufgehoben – à peine s’ils acceptent la diffusion de leurs noms – poursuit la voie tracée sur ses quatre prédécesseurs. Un chouia, mais alors ça se compte en microgrammes, plus ouvert qu’auparavant, le son du quatuor de Brighton pénètre l’auditeur par tous les pores, rappel précis et inexorable de sa condition fragile soumise à toutes les tempêtes de l’existence. God damn it.

 

En écoute sur Dotshop

Un disque : AufgehobenKhora (Holy Mountain)

06/12/2008

Richard Skelton, âpre et beau

richardskelton-markingtimeBien sûr, au premier regard, la musique de Richard Skelton (A Broken Consort) grince quelque peu aux oreilles, déclinée qu’elle est dans une tentation folk acidifiée sans la moindre compromission. Les premiers moments de surprise passés, le psychédélisme abrasif de ses cordes frottées se jette à corps perdu dans des harmonies d’une revêche beauté, embaumées d’un spectre nuptial épris d’Eyes Like Saucers et Hala Strana.

 

En écoute sur Boomkat

Deux mp3 : Richard Skelton Weight of Days

Richard Skelton Fold

Un disque : Richard SkeltonMarking Time (Preservation)

05/12/2008

Stereo Image, vague souvenir des Junior Boys

stereoimage-stEn d’autres temps moitié des vénérés Junior Boys, le gars Johnny Dark entame une résurrection électro-pop, rejoint dans l’aventure Stereo Image par le chanteur San Serac. A l’heure où Jan St Werner des Mouse On Mars développe un alléchant projet solo sous le moniker de Lithops (album sur Thrill Jockey à venir en janvier !), la certitude de détenir un jalon essentiel de la musique de notre temps est toutefois très relative, pour ne pas dire plus (ou moins). Miss Jeremy Greenspan (chanteur des Junior Boys, pour rappel), anyone ?

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Stereo ImageJust A Souvenir (Frog Man Jake Records)

02/12/2008

AGF, en dragon du dance floor

agf-dancefloordrachenLe nom d’AGF, alias initialisé de la Berlinoise Antye Greie, sonne d’une familiarité très relative, sans guère de rapport avec les immensément populaires Radiohead. Dans la démarche de sa distribution, son cinquième effort Dance Floor Drachen s’inscrit toutefois dans une même démarche de distribution, le téléchargement libre où qui veut bien passe à la caisse. Directement écoutables depuis ce site, les tracks de la productrice née en RDA intègrent subtilement l’héritage de Matthew Dear et de Gustav, tantôt electro pop, tantôt electronica minimaliste, haute teneur en classe assurée. Allez, on fait péter le compte Paypal, c’est bientôt la Saint-Nicolas…

 

Un disque : AGFDance Floor Drachen (AGF Producktion)

01/12/2008

Ricardo Villalobos, immer wieder

ricardovillalobos-vascoInutile de la rappeler, la toute grande classe de Ricardo Villalobos? Tu les entends, ces beats de minimale sexy, tu les sens, ces good vibes from Berlin? Tu te balances, affirmatif? Alors, acccroche-toi à ton laptop, petit chenapan et, surtout, enjoy.

 

En écoute sur Boomkat

Un EP : Ricardo VillalobosVasco (Perlon)