02/05/2008

David Thomas Broughton vs. 7 Hertz – s/t

davidthomasbroughtonvs7hertzMystérieux, voire carrément gothique, l’univers dark folk de David Thomas Broughton trouve son écho auprès des œuvres les plus mystiques de Current 93 (pensons au récent Black Ships Ate The Sky, dont il s’agirait ici de la version impressionniste) sur les cinq morceaux de ce nouvel album, en compagnie de 7 Hertz, groupe de Leeds spécialisé dans un répertoire de chambre entre jazz contemporain et néo folk. Tournant aux alentours de l’heure, la patine très sombre du disque heurte de plein fouet la fascination alcoolique de Matt Elliott, pour une confrontation où le divin prendrait une tonalité d’Anthony Hegarty (mais en version baryton) qui affronterait les démons de l’au-delà, entre cimetière et fin des temps. Enregistré en une seule prise (en témoignent les rires du début de Jolly (Interlude), morceau brutalement interrompu après une bonne minute) et sans la moindre répétition, cette première collaboration en appellera, acceptons-en l’augure, bien d’autres.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : David Thomas Broughton vs. 7 Hertz s/t (Acuarela)

03/05/2007

The Secret Society – Sad Boys Dance When Nobody's Watching

secret-societyLa Scandinavie s’invite en Espagne, direction les plaines de l’americana. La suite sur Octopus.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : The Secret Society – Sad Boys Dance When Nobody's Watching (Acuarela)

26/02/2007

Destroyer – Destroyer’s Rubies

DestroyerQuand il n’accompagne pas Neko Case et ses New PornographersDan Bejar retrouve ses potes de Destroyer, depuis 1995 déjà. Septième plaque du groupe canadien, Destroyer’s Rubies admire des pans entiers de l’americana, pour mieux la contourner. La suite sur Octopus.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 (via Indie for Bunnies) Destroyer – European Oils

Destroyer – 3000 Flowers

Un disque : Destroyer – Destroyer’s Rubies (Acuarela)

21:22 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pop, destroyer, americana, acuarela, mp3, critique |  Facebook |

21/02/2007

Apse - Spirit

apse_spiritDes disques sombres et dépressifs, ma discothèque en compte un sacré paquet. De Thalia Zedek à Gravenhurst en passant par Encre, Simple As Pop ou Elizabeth Anka Vajagic, les raisons de se jeter par la fenêtre ne manquent pas. Jusqu’à l’arrivée de Spirit, premier album long format des Ricains de Apse, d’une étonnante – et morbide – acuité. La suite sur Octopus.

 

En concert au 4AD (26/05) et à l’Ancienne Belgique (27/05)

En écoute sur MySpace

Un disque : Apse – Spirit (Acuarela)

15:15 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rock, critique, acuarela, apse |  Facebook |