03/10/2008

Boduf Songs – How Shadows Chase The Balance

bodufsongs-howshadowsLa seconde sortie du Britannique Mathew Sweet – appelez-le Boduf Songs – pour le compte de Kranky ne trahira pas les idéaux stylistiques du label américain. Empreinte de cette épure stylisée qui fait la marque de fabrique maison, l’œuvre folk fantomatique de Sweet s’inscrit – durablement ? il est trop tôt pour le dire – dans la démarche mystique, tendance ascète, d’artistes telle que Valet la magnétique. Avertie d’une époque qui couronne l’indispensable Six Organs of Admittance, tout en négligeant les trop sages Sufjan Stevens ou James Yorkston (dont nous ne contestons ni le talent, ni la pertinence), l’aventure de l’album tend cependant à se complaire dans un chant quasiment murmuré à la tristesse auto-complaisante (I Can’t See A Thing In Here) dont la mélodie réfractaire suggère trop et dit trop peu. Dans le registre bedroom folk, le Néo-Zélandais Dean Roberts résiste beaucoup mieux à la tentation de la sinistrose surlignée, qu’il ponctue avec élégance là où Boduf Songs se noie. Quelques morceaux superbes toutefois viennent à la rescousse, à l’image du splendide Quiet When Group, sans même parler de la subtilité de textes raffinés et macabres, accompagnés le plus souvent d’une simple guitare acoustique ponctuée d’une électronique aussi précieuse qu’impressionniste. Le tout à déguster par petites tranches, le soir dans le noir.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Boduf Songs How Shadows Chase The Balance (Kranky)