14/10/2008

Bohren & der Club of Gore, en toute lenteur

Bohren & der Club of Gore – DoloresD’une lenteur insoutenable de beauté gothique, le jazz sombre des Allemands de Bohren & der Club of Gore prend le temps de la fêlure. Accaparé dans son apesanteur férocement sournoise, il se même d’oripeaux ambient d’une redoutable esthétique à la Angelo Badalamenti, qu’ils risquent de renvoyer définitivement au vestiaire pour la B.O d’un prochain David Lynch. Un jour, peut-être.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Bohren & der Club of Gore Dolores (Pias)