26/03/2009

Wevie Stonder – The Bucket

WevieStonder-TheBucketbElectro pop absurditis, présentez gag ! Et oui, c’est une excellente nouvelle pour les zygomatiques de l’humanité (sauf celle restée coincée dans la boîte de capotes à Benoît XVI), le combo anglais Wevie Stonder ressurgit de la gargouille jazz folk space cake de ses deux premiers essais, l’un sur le label Sonig des Mouse On Mars (sous le pseudo de Wevie De Crepon), l’autre sur la structure anglaise Skam. Toujours aussi barrées du bulbe, les douze nouvelles sorties de ces champions de la louf’ attitude se classent heureusement dans une toute autre case que celle de la pure déconne balourde à la Marcel & Son Orchestre.

Jouant d’une série d’éléments maîtrisés à l’extrême, à l’image de la basse post punk qui enroule la pop sex fun du second titre Hans Peach, merveilleux titre d’étirement des mâchoires où les machines donnent à rire à une guitare rumba, le space cabaret des cinq Mancuniens fourmille d’idées brillantes. Entre spoken work hallucinogène en joyeux rappel d’Ergo Phizmiz sur l’incroyable Eloise My Dolly et gimmicks poppy au kitsch volontairement provocateur, chaque détail rappelle un sens du détournement musical éloquent, conjugué au troisième degré des Stereo Total. A l’inverse toutefois de Brezel Göring et de Françoise Cactus, dont le côté je-m’en-foutiste peut finir par lasser, les Wevie Stonder prouvent qu’il est parfaitement possible de dérider une assemblée d’ayatollahs moyenâgeux et de démonter en toute hilarité les airs trop sérieux de nos trente dernières années. Tournez méninges, m’sieurs dames, sans oublier que le premier avril, on vous remboursera d’une livre à l’achat du disque. Euuuuh ?

Un disque : Wevie Stonder The Bucket (Cack Records)


Hans Peach - Wevie Stonder

Small People - Wevie Stonder

A Buddha Made of Mud - Wevie Stonder