30/12/2008

Playlist # 3 - Top 10 2008


18/02/2008

Etouffons-nous au son des Gowns

gowns-redstateBad trip rock désincarné ou folk lo-fi d’entre les zombies, le son morbide de Gowns décatit les fantômes de Current 93, Jackie-O Motherfucker et des Charalambides, pour un poison insidieux au compte-gouttes vicelard. Tremble, pauvre mortel, tremble…

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 : Gowns – White Like Heaven

Un disque à venir : Gowns Red State (Cardboard Records / Upset The Rhythm)

 

15/02/2008

Evangelista = Carla Bozulich

evangelista-hellovoyagerPersonnage parmi les plus intransigeants de la scène rock indépendante nord-américaine, la Californienne Carla Bozulich fait partie de cette génération d'artistes qui, d'Elizabeth Anka Vajagic à Carla Kihlstedt en passant par Thalia Zedek, démonte sans concessions les codes du songwriting pour mieux les intégrer dans des structures personnelles au-delà de tout soupçon ornemental. Désormais opérant sous le pseudonyme d'Evangelista (d'après son fameux album de 2006), la chanteuse (dans le plein sens que lui auraient attribué une Nico et une Patti Smith) est de retour en ce début d'année, et le projet risque de faire parler de lui, pour une foule de bonnes raisons. Rock énervé tendance Sonic Youth punkoïde, cabaret songs tels des uppercuts au foie de Feist ou pièce instrumentale pour cordes, Hello, Voyager ricane déjà de toute de son acidité mordante. Et ce n'est qu'un début…

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Evangelista Hello, Voyager (Constellation)

25/06/2007

The Book Of Knots – Traineater

bookofknotsFondamentalement Big Apple, donc universel, le rock inquiet de The Book Of Knots synthétise le meilleur de la grosse pomme. En archétype du superband – ses quatre membres sont actifs dans Pere Ubu, Tin Hat Trio, Sparklehorse, They Might Be Giants, liste non exhaustive – TBOK dévoile une liste de prestigieux invités (dont Tom Waits et Carla Bozulich) qui ne fait qu’accroître un enthousiasme tout légitime. Echappée dans les interstices de Sonic Youth (View From The Watertower), sa musique s’évade chez Paul Hardcastle (Hands Of Production) avant que le chant ralenti de Carla Kihlstedt ne trouve un magnifique écho post-Neko Case en la harpe de Zenna Parkins (Traineater) ou en l’accordéon de Joel Hamilton (Where’d Mom Go). Bien sûr pas en reste, Tom Waits dévoile ses atours les plus inquiétants sur un Pray de cathédrale sataniste, Mike Watt expire un cauchemar épique (Pedro To Cleveland) tandis que David ‘Pere Ubu’ Thomas fabule une irrésistible boîte à sarcasmes (Red Apple Boy). Passons sur le chant faussement Iron Maiden de The Ballad Of John Henry pour mieux repartir sur Midnight, où le chant de Megan Reilly révèle une Hope Sandoval fascinée par les Cowboy Junkies. Tandis que bien des projets aux noms ronflants n’ont pour unique raison d’être le guet-apens du chaland, The Book Of Knots démontre toute la vitalité d’une scène nord-américaine enviée de par le monde, à juste titre.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: The Book Of Knots (feat. Tom Waits) – Pray

Un disque : The Book Of KnotsTraineater (Anti-)