01/03/2013

Steve Moore – Light Echoes

 

zombi-lightechoes.jpgMoitié du duo Zombi, dont les échos seventies renvoient au prog, Steve Moore explore sans rougir un autre versant de la musique de ce temps quand il allume la case solo. Grand fan, probablement, de Kosmische, le musicien américain développe de longues phases planantes, elles seraient passionnantes si elles ne renvoyaient pas aux (nombreux) clichés de la musique de Jean-Michel Jarre. Assez loin des propositions novatrices d’un Bee Mask, pour rester dans le genre, Moore dessine de longs pans éthérés qui renvoient, hélas, plus vers le passé qu’ils n’envisagent l’avenir. A ce stade, nous sommes au regret de renoncer à ses échos, fussent-ils légers.

 

Un disque : Steve MooreLight Echoes (Cuneiform Records)

 

22/01/2009

Richard Pinhas vs Merzbow, décollage immédiat

richardpinhasmerzbow-keiolinePour inattendue qu’elle fut, la collaboration entre Merzbow et Richard Pinhas vaut son pesant de trips atmosphériques en hélicoptère. Mais pourquoi l’engin volant préféré de Bebel dans Le Professionnel, me direz-vous ? Car les effets de pales de rotor donnent un cachet tout particulier au son du travail commun du duo franco-japonais, parmi des surprenantes trouvailles sonores loin de la folie furieuse habituelle de Masami Akita lorsqu’il laisse courir les déluges de décibels bruitistes le long de sa guitare solo.

 

Un disque : Richard Pinhas & Merzbow Keio Line (Cuneiform Records)