24/02/2009

Den Haan, the italo disco sound of our time

denhaan-releasethebeastMagnifiquement fun dans son approche italo disco qui ne doit rien à personne, sinon au talent de ses deux auteurs glaswegiens, le 12’’ Release The Beast nous lance sur la piste (de danse) de la paire Den Haan. Et on s’y trouve plus que bien, nom d’un coq en pâte !

 

En écoute sur Juno

Un disque : Den HaanRelease The Beast (Optimo Music)

11/10/2008

Mmm, Betty Botox

bettybotox-mmmbettyCompilation de trois disques douze pouces d’une décadence electro disco pop réjouissante de naïveté et de cynisme, les deux n’ayant rien d’incompatible, Mmm, Betty! de JD Twitch aka Betty Botox (ce nom, déjà) est déjà sur toutes les tablettes des disciples du LCD Soundsystem. Et après ça, il y en aura encore pour penser que le monde va mal. Pfffffff…..

 

En écoute sur Dotshop

Un disque : Betty Botox Mmm, Betty! (Endless Flight)

16/09/2008

Lindstrøm meuh

Lindstrom-WhereYouGoIGoTooTrès couru comme remixeur – il a entre autres collaboré avec LCD Soundsystem et Franz FerdinandHans Petter Lindstrøm, plus simplement Lindstrøm, se lance dans la grande aventure solo pour un premier album de seulement trois tracks, dont la première Where You I Go Too d’une durée de 29(!) minutes. Adepte d’un style space disco très nostalgique des grands messes de Jean-Michel Jarre (oui, bof) et des délires cosmiques de Manuel Göttsching (c’est déjà mieux), le Norvégien bénéficie en ces derniers jours d’été d’un enthousiasme critique qu’on n’est pas forcément obligé de partager.

 

En écoute sur Plong

Un mp3 : Lindstrøm – The Long Way Home (Prins Thomas edit)

Un disque : LindstrømWhere You I Go Too (Smalltown Supersound)

08/06/2008

Le Tetsuo

letetsuo-yourelbowRésumons donc. Les Klaxons ? Juste une bande de Mika croyant reprendre To Hell With Poverty. Le dernier Hot Chip ? Un gros coin coin pour lecteurs de Victoire qui fait plouf là où un an plus tôt, les Von Südenfed cassaient la baraque à putes The Teenagers (ceux là, on dirait carrément des Pet Shop Boys de La Rochelle reprenant New Order). Console-toi, bonhomme, quand tu écouteras Le Tetsuo, et son disco punk déchaîné sur du Phallus Über Alles, tout sera bien vite oublié. Nom d’un Georges Leningrad.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Le Tetsuo – Your Elbow EP (Parlour Records)

 

En clip : Le Tetsuo – Your Elbow

 

23/01/2007

V/A – Rub-N-Tug – Fabric 30

fabric30L’excellent Fabric 29 du duo Tiefschwarz à peine digéré, le label londonien Fabric remet le couvert avec un autre mix où la techno se roule dans les bras de la dance pop pour mieux la phagocyter. Comme sur le numéro précédent, point question de beats bourrins qui feront transpirer la moindre blondasse du B-Club, tout est ici n’est que joailleries dance (voire disco) sur fond de techno minimale. Bourré de tubes dancefloor imparables (le remix du What Else Is There de Röyksopp par The Emperor Machine, The 7 Deadly Strokes du producteur californien Claude VonStroke), le mix des New-Yorkais Rub-N-Tug procure une heure de plaisir sensuel panaché, sans complexe. Toujours en bons termes avec l’histoire des musiques à danser des trente dernières années, les deux musiciens de la East Coast nous balancent plein les pavillons des sons hédonistes (le très fendard Turkish Tavern de Gary Martin, hymne à la coolitude sous les spotlights) où le glamour balaie tout sur son passage (le Shit Robot remix de Dondolo). Le grand philosophe footballiste Philippe Léonard se le disait encore l’autre jour sous la douche, il n’y a pas de mal à se faire du bien.

 

Un mp3 Gary Martin – Turkish Tavern

Un disque : V/A – Rub-N-Tug – Fabric 30 (Fabric)

22:39 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mp3, critique, techno, dance, disco, fabric |  Facebook |

14/11/2006

Cansei De Ser Sexy (Live)

Avis aux sismologues fans des B-52’s, le quatre décembre du Botanique risque de ressembler à ça.

 

 

18/08/2006

Arthur Russell – Another Thought

Compilation de divers enregistrements réalisés entre 1982 et 1990, Another Thought est la dernière réédition en date de l’œuvre implacable du compositeur – violoncelliste – songwriter Arthur Russell. Hallucinante réincarnation vocale du héros post-déprime Nick Drake, le musicien new-yorkais a abordé les genres les plus hétéroclites, de la world music à la disco leftfield en passant par le songwriting pop folk et les instrumentations genre Lambchop. Découvrez-le sans tarder si ce n’est déjà fait, sa révélation vous fera le plus grand choc de votre fin d’été alanguie.

 

Trois mp3 Arthur Russell A Little Lost (via Combination Block)

Arthur Russell Instrumentals 1974 Vol. 1 Track 1 (via Silence Is A Rhythm Too)

Arthur Russell Me For Real (via La Blogothèque)

Un disque : Arthur Russell – Another Thought (Orange Mountain Music)