23/02/2009

Anihata = Helena Espvall + Tara Burke

anahita-mattricariaQuand un duo regroupe deux figures du folk psyche de la trempe de Helena Espvall (Espers) et Tara Burke (Fursaxa), les attentes volent à une altitude hautement stratosphérique. Quelques bouts des six morceaux plus tard, la brièveté de l’instant rend difficilement justice à une musique posée sur des fils entre Moyen Orient – Anahita est la déesse perse de l’eau et de la fertilité – et apocalypse.

 

Un disque : Anahita – Matricaria (Important Records)


Pirin Planina - Anahita

Velvet Shoon - Anahita

28/06/2008

Helena & Masaki, Espers & Ghost

helenaespvallmasakibatohEn cette veille de vacances estivales, la paresse t’avait d’abord guidé sur les pas de Klaus Schulze et Lisa Gerrardfan que tu as toujours été de tout ce qui touchait à Dead Can Dance. Quelques ultra-prévisibles échos myspaciens plus tard, tu avais bien vite abandonné cette infâme soupe new age pour essayeurs de canapé Roche Bobois.

 

Puis vint le moment de cette petite voix, humaine et sensuelle, qui te souffla mot de l’imminence – oh, 22 juillet, pas de panique – de la collaboration Helena Espvall – Masaki Batoh. Oui, la violoncelliste suédoise des indispensables Espers et le guitariste (of course) japonais des torturés Ghost. Pour des chansons folk scandinaves dont la première (en mp3 ci-dessous) promet de beaux lendemains en toute humilité.

 

Un mp3 : Helena Espvall & Masaki Batoh – Uti Var Hage

Un disque à venir : Helena Espvall & Masaki Batoh – s/t (Drag City)

26/05/2008

Meg Baird, Sharron Kraus, Bruxelles, 31 mai

krausbairdschipÇa ne fait pas un pli dans la robe de Josephine Foster, il aurait fallu l'inventer, l'ami Maxime Lê Hung s'il n'avait existé. Sinon, qui aurait songé à inviter en nos terres bruxelloises (mieux, molenbeekoises) la splendide – vous lisez bien, splendide – double affiche Sharron KrausMeg Baird. Soit l’auteur du très récent – lisez touchant – The Fox’s Wedding et la magnifique chanteuse d’Espers. Vous avez dit incontournable ?

 

En écoute sur MySpace (Sharron Kraus)

En écoute sur MySpace (Meg Baird)

Un mp3 : Sharron Kraus – Brigid

Deux disques : Sharron Kraus The Fox’s Wedding (Durtro)

Meg BairdThe Fox’s Wedding (Wichita Recordings)

15/11/2007

Orion Rigel Dommisse, complexe et accessible

orion-whatiwantA l’heure où la vespérale Vashti Bunyan fait ressurgir de leurs cendres quelques magnifiques (et le mot est faible) chansons pop de ses touts débuts (certaines préfiguraient même l’univers d’une Hope Sandoval et c’était trente ans plus tôt) et que la tribu des folkeuses ne cesse de nous épater, Orion Rigel Dommisse prouve – si besoin était – qu’entre Espers et Larkin Grimm, l’espace est suffisamment vaste pour accueillir l’inspiration acidulée de ses mélodies intemporelles. Normal, Greg Weeks n’est pas bien loin (c’est signé sur son nouveau label Language of Stone) et c’est (presque) toujours un gage de qualité supérieure.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Orion Rigel Dommisse – Alice and Sarah

Orion Rigel Dommisse – Drink Yourself (To Death)

Un disque : Orion Rigel Dommisse What I Want From You Is Sweet (Language of Stone)

30/03/2007

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Leaves From Off The Trees

weavil_16Exploration plus traditionnelle du folk appalachien d’une part, et anglais d’autre part, Leaves From Off the Trees s’éloigne volontairement de la séduisante acidité des Espers, le groupe de deux de ses protagonistes féminines (Meg Baird et Helena Espvall), associées à l’Anglaise Sharron Kraus. La démarche, dans l’intemporelle lignée d’une Anne Briggs, voire d’une Vashti Bunyan, risque cependant de déplaire aux aventuriers adeptes de Josephine Foster ou Islaja. A vous de voir.

 

En écoute sur Boomkat

Trois mp3 (incomplets) Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Bruton Town

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Barbry Ellen

Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – False Sir John

Un disque : Meg Baird / Helena Espvall / Sharron Kraus – Leaves From Off The Trees (Bo'Weavil Recordings)