31/10/2008

Echokrank – s/t

echokrankEn forme olympique, le label Gagarin Records dévoie encore un peu plus les sons de notre 21è siècle, tournant cette fois en dérision toute l’electro pop de ces trente dernières années. Quand on sait que derrière le nom étrange d’Echokrank se tapit le Stereo Total Brezel Göring, accompagné d’un certain Hotleg, on ne sera pas surpris. Reprenant à leur compte sarcastique les gimmicks sortis tout droit du telexien Twist A Saint-Tropez ou le simplisme dérangé de Göring aux côtés de son éternelle Françoise Cactus (New Wave, Old Problem), le duo allemand détricote ici un reggae de bal sous-marin (The Worst Of Both Worlds), là une version synth pop bubblegum (sans paroles) entre Ca Plane Pour Moi et Cargo De Nuit, quand ce n’est un girlie punk band qui en prend plein la tronche (I Wanna Be An American Idiot). Et la musique dans tout ça ? Au rendez-vous, mon général, carrément addictive même derrière son apparente foutage de gueule, même que ce disque compte une belle brochettes de tubes, à commencer par cet Abwärts, confrontation inédite entre Violent Femmes et Chicks On Speed. On vous l’avait bien dit, la baraque de Felix Kubin tient une telle pêche que ça serait dommage de ne pas en profiter.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Echokranks/t (Gagarin Records)

20/10/2008

Ergo Phizmiz – Handmade In The Monasteries Of Nepal / Eloise My Dolly

Ergo Phizmiz – Handmade In The Monasteries Of Nepal Eloise My DollyMaison-mère du génial dadaïste électro-pop Felix Kubin, Gagarin Records fête cette année un dixième anniversaire parsemé de deux sorties d’une aura second degré übersympathique et recommandable. Présentateur d’une émission sur la mythique radio new-yorkaise WFMU, Ergo Phizmiz s’inscrit complètement dans la veine pop – grave de traviole, la pop – du label allemand. Entre opéra de poche taille rikiki, human beat box au bord du fou rire (On My Mind) et collages affabulateurs (Mr. & Mrs. Smith), l’univers de Phizmiz s’expose à toutes les (h)ardeurs cosmiques, par delà le vernis dilettantiste qui masque le savoir-faire hors normes de son auteur. S’interdisant de tout… s’interdire, l’artiste américain n’hésite pas à frôler le ridicule, complètement assumé, de barrissements cocaïnomanes (Green Elephant) ou de secousses humaines en quête de vomissement (The Sunday Bells). La seconde partie de l’album – disponible en vinyl uniquement – comporte un second EP Eloise My Dolly pratiquement aussi rigolard que le premier, les sons de la bouche de Phizmiz étant remplacés par des toy instruments d’une surprenante acuité musicale. Complétée d’un faux discours théorique sur la construction du mécanisme du discours chez la poupée Eloise, le New-Yorkais en profite pour déboulonner un peu plus la pop – et tout un tas de genres, l’opérette en premier – de cet air goguenard qui n’appartient qu’à lui. Basée sur l’obsession de Phizmiz pour le rôle de la fille dans Chitty-Chitty-Bang-Bang, le film de Ken Hughes d’après le roman de Ian ‘James Bond’ Fleming, où Eloise se déguise en poupée mécanique et danse pour le baron, ce côté face qui vaut bien le côté pile est à la mesure de son auteur, démesuré et unique.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Ergo Phizmiz Handmade In The Monasteries Of Nepal / Eloise My Dolly (Gagarin Records)

 

En clip : Ergo Phizmiz Eloise My Dolly

 

 

03/04/2008

Pia Burnette & Felix Kubin – Detached From All Objects

piaburnettefelixkubin-detachedFlanqué pour la seconde fois de la déesse mi-goth mi-cruelle Pia Burnette, le mythique Felix Kubin fait valser les machines en plein dérangement neurotoxique. La suite sur Octopus.

 

Un mp3 : Pia Burnette & Felix Kubin – Boats In The Bedroom

Un disque Pia Burnette & Felix Kubin Detached From All Objects (Gagarin Records)