31/10/2008

Echokrank – s/t

echokrankEn forme olympique, le label Gagarin Records dévoie encore un peu plus les sons de notre 21è siècle, tournant cette fois en dérision toute l’electro pop de ces trente dernières années. Quand on sait que derrière le nom étrange d’Echokrank se tapit le Stereo Total Brezel Göring, accompagné d’un certain Hotleg, on ne sera pas surpris. Reprenant à leur compte sarcastique les gimmicks sortis tout droit du telexien Twist A Saint-Tropez ou le simplisme dérangé de Göring aux côtés de son éternelle Françoise Cactus (New Wave, Old Problem), le duo allemand détricote ici un reggae de bal sous-marin (The Worst Of Both Worlds), là une version synth pop bubblegum (sans paroles) entre Ca Plane Pour Moi et Cargo De Nuit, quand ce n’est un girlie punk band qui en prend plein la tronche (I Wanna Be An American Idiot). Et la musique dans tout ça ? Au rendez-vous, mon général, carrément addictive même derrière son apparente foutage de gueule, même que ce disque compte une belle brochettes de tubes, à commencer par cet Abwärts, confrontation inédite entre Violent Femmes et Chicks On Speed. On vous l’avait bien dit, la baraque de Felix Kubin tient une telle pêche que ça serait dommage de ne pas en profiter.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Echokranks/t (Gagarin Records)