26/01/2007

Shannon Wright, enfin le retour

shannon_swearl1Les origines de ce blog remontent à un des concerts les plus extraordinaires de ma déjà longue existence. Le contexte était particulier, trois (ou quatre, je ne sais plus) longues heures durant, j’avais poireauté en compagnie d’un stagiaire de Bang! à attendre la venue de Shannon Wright. De mauvaise humeur, grippée, la future comparse de Yann Tiersen avait préféré rester au chaud de son hôtel plutôt que de venir à l’interview. Le pire dans l’histoire étant finalement l’amateurisme de Bang!, même pas fichus de me donner le moindre renseignement sur l’heure définitive de l’interview. Qu’à cela ne tienne, l’ex-chanteuse de Crowsdell se pointe vers 19h30, la tronche plus bas que par terre, le moment est venu de la travailler au corps.

 

Rendez-vous une demi-heure plus tard dans les loges du Botanique, Miss Wright se prépare, elle doit jouer vers 21 heures. Pendant ce temps-là, je rate la première partie (Tamara Williamson), l’interview débute, l’ambiance est glaciale, ce fichu mal de crâne triture les méninges de Shannon, sa voix la trahit de temps à autre, dire qu’elle doit chanter dans moins d’une heure. Le temps passe, pas la rancœur, ni l’obsession quasi paranoïaque de ne pas dévoiler le contenu intime de paroles qui touchent au plus profond de sa personnalité. La camarade de Steve Albini (aux commandes de Over The Sun, le terrible dernier album en date) se montre rugueuse, les groupes de la nouvelle rock punk en prennent pour leur grade, sans jamais être cités explicitement, faut dire qu’il y a de quoi. Fin de partie, les Gang of Four sont passés par là, je sors de l’interview, confus et heureux d’avoir rencontré les yeux dans les yeux une des plus fortes têtes de la scène rock contemporaine. Son concert de ce soir-là, absolument fa-bu-leux de colère expiée, restera à jamais gravé dans ma mémoire.

 

Près de trois années se sont écoulées, Shannon Wright sort enfin un nouvel album, ce sera Let In The Light, un titre dont les apparences lumineuses risquent de tromper tout leur monde. Nul doute que ces pages en reparleront vers la fin mars.

 

Un mp3 Shannon Wright – Throw A Blanket Over The Sun

Un disque (sortie le 26 mars) : Shannon Wright – Let In The Light (Vicious Circle)