03/11/2007

Joanne Robertson / Kiss The Anus Of A Black Cat / Jackie-O Motherfucker, triple grande affiche

DSCN1130La triple affiche de ce vendredi soir l’a (encore) prouvé dans toutes les largeurs, le Netwerk est la salle de concert la plus passionnante de nos trente mille kilomètres carrés. Entre musique folk d’une sombre intimité monochrome (Joanne Robertson), échappées rock acoustiques (Kiss The Anus Of A Black Cat) et psychédélisme débordant de la case folie furieuse (Jackie-O Motherfucker), nos pavillons déjà bien entamés par le récent Sonic City n’en reviennent pas encore tout à fait, vingt-quatre heures plus tard. Et une claque en pleine tronche, une !

 

Un mp3: Kiss The Anus Of A Black Cat – The Cranes Are Scared Of Sunworlds

23/10/2007

Joanne Robertson, en toute impunité

joannerobertsonL'année 2007 est florissante pour les jeunes femmes fragiles, avec pour seul compagnon une guitare acoustique. Déjà marquée de la découverte estivale Liz Green, notre époque se remettra-t-elle de la mordante obscurité de la Londonienne Joanne Robertson? Réponse partielle le 28 festival à l'Alifib de Paris le 29 octobre au Festival Soy de Nantes, le 2 novembre au Netwerk et le 3 novembre au België.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Joanne RobertsonThe Lighter (Textile Records)