18/05/2009

Tim Hecker – An Imaginary Country

Tim Hecker – An Imaginary CountryIl est des questions qu’on adore se poser. On vous en propose deux, dans le tas, dont personne ne connaît encore la réponse : Où donc s’arrêtera Tim Hecker ? Quand cessera-t-il de nous subjuguer de ses fascinants voyages au pays des brumes humides ? A chaque étape de son im-pec-ca-ble discographie, qu’elle soit en solitaire (Harmony In Ultraviolet¸Radio Amor) ou en duo avec Aidan Baker (Fantasma Parastasie), la manière dont le Montréalais accapare les influences – entre shoegazing et ambient, think Belong) – demeure toujours autant subjuguante de maîtrise surhumaine. Des éléments épars introduisent quelque nouveauté, toujours bienvenue, tels ces pulsations d’une exemplaire discrétion sur le bien nommé Sea of Pulses, c’est toujours au service d’une œuvre marquée du double sceau de l’intelligence et de la fascination. Toujours autant curieux des interactions entre les vrais instruments (cordes, guitares, pianos) et les machines, à l’image des Stars of the Lid qu’il surclasse chaque jour un peu plus, le compositeur canadien développe une cavalcade ininterrompue de sons entre abrasivité suprême et moiteur tenace. Elles rendent, plus que jamais, son discours totalement indispensable et, faut-il le dire, très largement au-dessus de la mêlée bruitiste.

 

Un disque : Tim Hecker An Imaginary Country (Kranky)


100 Years Ago - Tim Hecker

Borderlands - Tim Hecker

10/10/2008

La noirceur originale de Christina Carter

christinacarter-originaldarknessEn ces temps de tempête financière, elle émerge du néant, telle un roc où les naufragés boursicoteurs se recueilleront en prière devant sa voix mi-angélique mi-mortifère. Elle, c’est Christina Carter, toujours moitié des Charalambides, et sa nouvelle contribution solo Original Darkness. Pour des mots qui résonnent plus que jamais jusqu'à l’émouvant.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Christina CarterOriginal Darkness (Kranky)

03/10/2008

Boduf Songs – How Shadows Chase The Balance

bodufsongs-howshadowsLa seconde sortie du Britannique Mathew Sweet – appelez-le Boduf Songs – pour le compte de Kranky ne trahira pas les idéaux stylistiques du label américain. Empreinte de cette épure stylisée qui fait la marque de fabrique maison, l’œuvre folk fantomatique de Sweet s’inscrit – durablement ? il est trop tôt pour le dire – dans la démarche mystique, tendance ascète, d’artistes telle que Valet la magnétique. Avertie d’une époque qui couronne l’indispensable Six Organs of Admittance, tout en négligeant les trop sages Sufjan Stevens ou James Yorkston (dont nous ne contestons ni le talent, ni la pertinence), l’aventure de l’album tend cependant à se complaire dans un chant quasiment murmuré à la tristesse auto-complaisante (I Can’t See A Thing In Here) dont la mélodie réfractaire suggère trop et dit trop peu. Dans le registre bedroom folk, le Néo-Zélandais Dean Roberts résiste beaucoup mieux à la tentation de la sinistrose surlignée, qu’il ponctue avec élégance là où Boduf Songs se noie. Quelques morceaux superbes toutefois viennent à la rescousse, à l’image du splendide Quiet When Group, sans même parler de la subtilité de textes raffinés et macabres, accompagnés le plus souvent d’une simple guitare acoustique ponctuée d’une électronique aussi précieuse qu’impressionniste. Le tout à déguster par petites tranches, le soir dans le noir.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Boduf Songs How Shadows Chase The Balance (Kranky)

27/09/2008

Benoît Pioulard numéro deux

benoitpioulard-temperDisque absolument essentiel à tout qui s’est un jour plongé dans Lali Puna ou Jessica Bailiff, le précieux Précis de Benoît Pioulard connaît un successeur aux sonorités désormais familières. Aligné dans les bacs sous le nom de Temper, le second opus de l’homme né Thomas Meluch est à coup sûr une des sorties à suivre du mois. Et de l’année ?

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Benoît Pioulard Ragged Tint

Un disque : Benoît Pioulard Temper (Kranky)

21/02/2008

Les Autistic Daughters ressortent de la bulle

AutisticDaughters-UneasyFlowersPas la peine de tourner autour du pot Kranky plus longtemps, les Autistic Daughters sont le genre de groupe à rendre extatique le lecteur de Foxy Digitalis en manque de Sea & Cake. Entre Dean Roberts, Werner Dafeldecker et last but not least Martin Brandlmayr de Kapital Band 1(!!!), Radian et Trapist, le projet a plus que jamais une sacrée gueule, matérialisée par un second album à venir sur l’intransigeant label américain. 

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Autistic Daughters – Hotel Exeter Dining Room

Un disque à venir : Autistic Daughters Red State (Kranky)

14/12/2007

Stars of the Lid, stars of the MIM

starsofthelidLe secret était trop bien gardé (à tel point que même l’agenda de Matamore n’en pipe mot), il est temps de le révéler, merci LastFM. Car oui, vous ne rêvez pas, ce ne sont rien de moins que les géniaux Stars of the Lid qui seront de passage ce jeudi 20 décembre au Musée des Instruments de Musique, pour quatre (courtes) sessions d’une quinzaine de minutes (17h25 – 19h25 – 20h25 – 22h00). Et l'entrée ne coûte que deux roros cinquante.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 (via Swan Fungus): Stars of the Lid – Lagging

Stars of the Lid – Porch (Version #28)

01/12/2007

Cloudland Canyon – Silver-Tongued Sisyphus EP

cloudlandcanyon-silverDuo germano-américain composé des compositeurs multi-instrumentistes Simon Wojan et Kip Uhlhorn, Cloudland Canyon torture les guitares à coups de distorsions ambient, tout en lévitant entre plénitude krautrock et répétitisme minimaliste. Ces balises, plus que jamais essentielles, amadouent nos cerveaux abreuvés de Can ou d’Amon Düül pour mieux nous égarer sur de multiples pistes issues de l’underground allemand de la fin des sixties et de la décennie suivante (Hans-Joachim Roedelius, La Düsseldorf). A l’évidence épris de ses multiples influences, le duo développe deux longues plages (pour un total de vingt-trois minutes) qui nous font passer progressivement d’un sentier tortueux à une escapade sous les étoiles de Ash Ra Tempel et Harold Budd. Le disque longue durée prévu pour début 2008 (toujours sur le magnifique label Kranky) n’en sera que plus attendu.

 

En écoute sur MySpace

Un EP : Cloudland Canyon Silver-Tongued Sisyphus (Kranky)

27/10/2007

Let's Kill This Petty Bourgeoisie

tkapbJamais en retrait d’une aventure sonore, le label Kranky propose, ô tentation inavouable, de liquider la mesquine bourgeoisie. Entre ambiances filandreuses à la Cocteau Twins et dream pop en marge de Broadcast, la chanteuse Jehna Wilhelm et son comparse Mark McGee épilent à l’unisson stellaire la voix d’une Beth Gibbons échappée au-delà de Cranes aux accents furtifs d’Einstürzende Neubauten. Tout simplement splendide.  

 

En écoute sur MySpace

Trois mp3 : To Kill A Petty Bourgeoisie– Lovers And Liars

To Kill A Petty Bourgeoisie– The Patron

To Kill A Petty Bourgeoisie– Very Lovely

Un disque : To Kill A Petty Bourgeoisie The Patron (Kranky)

23/10/2007

Charalambides, plus que jamais

charalambides-likenessLa question taraudait le scorpion tendu vers le splendide duo Honest James, fait marquant de l’album solo de Thurston Moore, d’où provenait cette voix aérienne surgie du plus profond des tripes ? La réponse ne tarda guère, c’était le timbre unique de Christina Carter, moitié des Charalambides, dont la déjà essentielle chanson Figs And Oranges s’est échappée dans notre furtif monde virtuel. Celui qui n’a pas envie d’écouter leur nouvel album Likeness mérite les fers à perpétuité au son du dernier Devendra Banhart.

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 : CharalambidesFigs And Oranges

Un disque : CharalambidesLikeness (Kranky)

16/10/2007

Boduf Songs, l'art du songwriting

bodufsongsAlors reprenons. Ces derniers mois, tu as aimé Robin Allender, tu t’es entiché du dernier Gravenhurst, tu as fait ton miel du concert de Bonnie ‘Prince’ Billy à l’Ancienne Belgique. Juste une question, pourquoi tu ne m’as jamais parlé de Boduf Songs, le pseudo choisi par un certain Mat Sweet, from Southampton, England. Quoi, c’est sur Kranky ?

 

En écoute sur Boomkat

Un mp3 : Boduf Songs – Bell For Harness

Deux disques : Boduf Songss/t

Boduf Songs – Lion Devours the Sun (Kranky)