28/05/2010

Justin Nozuka – You I Wind Land And Sea

justin-nozuka-you-i-wind-land-and-sea-Sortez la collection de mouchoirs tâchés par les premières règles de la cousine qui s’extasie devant AQME et Christophe Maé, l’ignoble Justin Nozuka est de retour. Déjà qu’en 2007, on avait été obligé de coltiner l’insupportable Holly – et c’était tout sauf jojo, à moins de considérer Maroon 5 comme des métalleux stoner apocalyptiques. Trois années de turpitude plus tard, le même désastre est au rendez-vous. Chansons pop folk mielleuses à rendre punk Amandine Bourgeois, mélodies rock – on ne pouffe pas, ou plutôt si – qui ferait passer Bryan Adams pour un membre des Queens Of The Stone Age, on tient trop au prix du papier pour y consacrer plus de quelques lignes. Au bac !

 

Un disque : Justin Nozuka You I Wind Land And Sea (PIAS)

14/04/2009

Soap & Skin – Lovetune For Vacuum

soapandskinLe début 2009 marquerait-il l’ascension de (très) jeunes femmes à peine sorties de l’adolescence ? Après l’étonnante Jessica Lee Mayfield et sa voix assumée de trentenaire aux accents de Tara Angell, le tour est venu de se plonger dans l’univers sombre et tourmenté de Soap & Skin, alias Anja Plaschg, dix-huit printemps à peine au compteur. Deux années après l’incroyable White Chalk de PJ Harvey, un autre grand disque de chansons fragiles au piano vient compléter une chère obscurité en trait commun de l’expérimentée anglaise et de la jeune autrichienne. Au-delà des comparaisons faciles avec Tori Amos qui fleurissent (ben ouais, une fille, un piano, ça suffit pour les faibles en imagination), sans même parler d’un ridicule rapprochement avec Bat For Lashes, c’est avant tout la personnalité forte de son auteure qui ressort, on l’imagine traversant les nuages d’avant la tempête des mélodies orageuses plein la tête. Tout cela ne fait que confirmer le talent unique d’une grande interprète qui, dès son premier ep de l’an dernier, s’était permise de reprendre le Janitor Of Lunacy de l’incomparable Nico. Au-delà des atmosphères noirâtres de ce Lovetune For Vacuum dont on reparlera en fin d’année, c’est le talent de la demoiselle pour la composition de vraies chansons qui secoue les tripes et la tête (Shannon Wright, anyone ?). Rendez-vous obligatoire le 16 mai aux Nuits Botanique.

 

Un disque : Soap & SkinLovetune For Vacuum (Couch Records / PIAS)

Sleep - Soap & Skin

Thanatos - Soap & Skin

Brother of sleep - Soap & Skin

14/10/2008

Bohren & der Club of Gore, en toute lenteur

Bohren & der Club of Gore – DoloresD’une lenteur insoutenable de beauté gothique, le jazz sombre des Allemands de Bohren & der Club of Gore prend le temps de la fêlure. Accaparé dans son apesanteur férocement sournoise, il se même d’oripeaux ambient d’une redoutable esthétique à la Angelo Badalamenti, qu’ils risquent de renvoyer définitivement au vestiaire pour la B.O d’un prochain David Lynch. Un jour, peut-être.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Bohren & der Club of Gore Dolores (Pias)

30/07/2006

MP3 : Mekon – GSE

Ancien de Psychic TV et Agent Provocateur, John Gosling aka Mekon n’est toujours pas calmé, la preuve avec ce bien agité GSE extrait de son futur album Something Came Up, dont la sortie est prévue fin août. Secouez-le, secouons-nous !

 

Un mp3 Mekon GSE

Un disque : Mekon – Something Came Up (Pias / Wall of Sound)