14/02/2013

Delphic – Collections

delphic, pop, polydor, critiqueChoisi pour figurer sur la bande son des JO 2012 pour le morceau Good Life, ce n’est pas leur compte en banque qui doit le regretter, Delphic bat le fer tant qu’il est chaud et nous propose dans la foulée un second effort, quatre ans il est vrai après le précédent Acolyte. Produit par Ben Allen, déjà aperçu aux manettes d’Animal Collective, et Tim Goldsworthy (Massive Attack, LCD Soundsystem), Collections sonne typiquement comme le disque surproduit qui essaierait de faire passer de la musique de boys band pour de l’électro pop branchouille. On a beau multiplier les effets de manche déjà entendus, en nettement mieux évidemment, du côté de Panda Bear & co, rien ne vient sauver du naufrage des harmonies vocales dignes de tous les infâmes successeurs de Take That. A un moment, on se demande même si ce n’est pas une vilaine blague, genre Michel Leeb qui s’essaierait à Grizzly Bear. Et bien, même pas.

 

Un disque : DelphicCollections (Polydor)

22:17 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delphic, pop, polydor, critique |  Facebook |

24/04/2007

Patrick Wolf arrête (déjà) sa carrière

patrick_wolf1Il a dû en avoir plein le dos, le Patrick Wolf, de son air de Oui Oui maquillé comme Marc Almond. Ou alors gonflé de son gonflant troisième album The Magic Position, il a eu un éclair de lucidité et s’est dit qu’être un Neil Hannon siphonné aux barbituriques en pleine Foire du Trône, c’était vraiment trop dur. Et les cyniques de constater, avec bonheur, qu’ils éviteront la boursouflure d’un quatrième disque forcément mauvais. Land of no regrets, here I come.

18:30 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patrick wolf, tomlab, pop, polydor, universal |  Facebook |