03/03/2008

Clear Frame

clearframeMembre éminent, pour ne pas dire essentiel, de la scène alternative britannique – celle qui depuis Soft Machine épie le jazz ubuesque du coin du meilleur rock psyché, Charles Hayward (fondateur de This Heat, membre de Massacre) est un personnage incontournable de la musique de notre temps. Auteur, voici quatre années déjà, de l’important Abracadabra (en écoute sur sa page MySpace), le batteur quinquagénaire nous refait le coup du super groupe, qui risque d’avoir tout d’un grand. Il faut dire qu’à ses côtés, nous pouvons compter sur la crème de la crème de la seconde moitié du siècle dernier (et du début du nôtre), jugez plutôt. Entre le saxo de Lol Coxhill, la basse de Hugh Hopper (ex-Soft Machine) et le vibraphone d’Orphy Robinson – sans même parler du cornet de Robert Wyatt en guest star – ce Clear Frame a en effet de quoi réveiller l’ardeur du nostalgique de tous les Rock Bottom du monde. A suivre, impérativement.

 

Un disque : Clear Frames/t (Continuity)

09/10/2007

L'opéra comique de Robert Wyatt

comicoperaTout a déjà été dit sur Robert Wyatt, ou presque. Son accident qui l’a cloué en vie dans une chaise roulante après son départ de Soft Machine, la carrière solo marquée du chef d’oeuvre Rock Bottom (1974), les amitiés fidèles avec Brian Eno et Paul Weller. D’une vivacité d’esprit qui renvoie un peu plus dans les cordes les fabricants  de niaiseries en boîte, le musicien de Bristol est de retour avec Comicopera, dernier volet d’une trilogie entamée avec Shleep (1997) et Cuckooland (2003). Le fan invétéré Jean-Jacques Birgé vous en parle plus longuement ici, et beaucoup mieux que moi.

 

Un mp3: Robert Wyatt – Act I You You

Un disque : Robert WyattComicopera (Domino)

22:47 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : robert wyatt, pop, psyche, jazz, mp3, preview, domino |  Facebook |