27/08/2009

God Help The Girl – s/t

godhelpthegirlL’artwork de God Help The Girl menait déjà sur la piste de Glasgow. Un joli minois, l’air pensif et mélancolique, perdue dans un temps où Lee Hazlewood faisait swinguer Nancy Sinatra, l’indice était manifeste. La plaque à peine posée sur la platine, le doute n’était plus permis, Stuart Murdoch l’insatiable avait de nouveau frappé.

Privé, depuis plusieurs années déjà de sa partenaire Isobel Campbell, partie trouver refuge viril dans les bras de Mark Lanegan, l’âme des Belle & Sebastian avait trouvé le temps d’une échappatoire, elle prenait la forme d’une (presque) comédie musicale, dont le tournage est prévu courant 2010.

Et quitte à visiter les années soixante à grandes rasades d’eau de rose, Murdoch endosse l’habit du producteur, classieux et magnétique. A grands coups de violons, il prend à témoins Phil Spector et Burt Bacharach, qui auraient trop heureux d’orner l’écrin de la splendide chanson-titre, écrite de main de maître. Et autour d’une équipe de noms connus (Neil Hannon, Mick Cooke trompettiste des B&S et arrangeur) et inconnus (Catherine Ireton, révélation au chant sur la majorité des titres, l’agaçante Brittany Stallings en Joss Stone de pacotille sur Funny Little Frog), il nous fait passer un délicieux moment de lévitation romantique qui demande confirmation dans les salles obscures.

 

Un disque : God Help The Girl – s/t (Rough Trade)


God Help the Girl - God Help the Girl

Perfection as a Hipster - God Help the Girl

30/11/2008

Antony & The Johnsons - Another World EP

antonyandthejohnsons-anotherworldNous sommes en 2050, quelque part entre Mars et Monceau-sur-Sambre. Demi-siècle aidant, le JDBV de service passe en revue les noms qio ont compté en ces cinq décades marquées par la disparition définitive du support physique, seuls quelques nerds déphasés continuant d’encombrer leurs appartements de piles gigantesques entassées sur d’antiques armoires Ikea. Homme ordonné, notre esthète musicien débute par la première lettre, décorée d’un élégant baroquisme en parfaite adéquation avec la subtilité vocale d’un certain Antony Hegarty, incontournable androgyne dont le timbre de contralto marqua son temps, notamment sur un second album I Am A Bird Now vite légendaire. Nous sommes bientôt en 2009, un nouvel EP Another World bouleverse autant qu’il convainc, il nous dévoile surtout l’immense richesse d’un artiste dont le chemin n’a pas fini de nous surprendre. Hope there is someone who takes care of me.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 : Antony & The Johnsons Another World

Un EP : Antony & The Johnsons Another World (Rough Trade)

27/10/2008

Arthur Russell also went americana

arthurrussel-loveLa mort, cette chienne lubrique, nous a privés des plus beaux joyaux du génie Arthur Russell, ceux que cette saloperie de virus en quatre lettres l'a empêchés d'écrire. Nouveau regard sur l'immense talent de l'artiste américain, Love Is Overtaking Me quitte les rives de la disco barrée du genou, c'est pour mieux nous prouver les concordances de vue entre l'auteur de Calling Out of Context et une americana dérangée à la Townes Van Zandt. Importantissime, once more.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Arthur Russell Love Is Overtaking Me (Rough Trade)

05/08/2008

The Hold Steady – Stay Positive

TheHoldSteady-StayPositiveBonne nouvelle pour les fans du E Street Band de 1975 – et de Classic 21, par la même occasion – des rockeurs américains ont encore les couilles de faire du rock... couillu, qui prend le calebut pour ne plus le lâcher. Reste que le chanteur Craig Finn (ex-Lifter Puller) ne soutient pas toujours la comparaison vocale avec le Boss Bruce Springsteen, bien que son chant d’une virilité complètement assumée lui vaudra sans doute bien des éloges du côté de Marc Ysaye et Jacques de Pierpont.

 

En écoute sur MySpace

Deux mp3 (via Can You See The Sunset): The Hold Steady – Sequestered In Memphis

The Hold Steady – Slapped Actress

Un disque : The Hold Steady Stay Positive (Rough Trade)

20/07/2006

MP3 : Hope Sandoval - Suzanne

Ancienne chanteuse des Mazzy Star, la fragile et sensuelle Hope Sandoval, sœur de lait de Tara Jane O’Neil et Marissa Nadler, proposait en 2002 la relecture de Suzanne, paru un an auparavant sur son unique album solo Bavarian Fruit Bread, réalisé en collaboration avec The Warm Inventions (et son batteur Colm O'Ciosoig, ex-My Bloody Valentine). Une bénédiction, quatre ans après, en attendant de nous plonger dans The Mazzy Star Anthology, le CD/DVD à paraître dans quelques semaines.

 

Une vidéo Hope Sandoval Suzanne

Un mp3 Hope Sandoval Suzanne

Un EP : Hope Sandoval – Suzanne (Rough Trade)

Un CD/DVD : Mazzy Star – The Mazzy Star Anthology (Capitol)