18/03/2013

Neve Naive – The Inner Peace Of Cat And Bird

NeveNaive.jpgIl parait que certains duos sont davantage que la somme de leurs deux composants. Hélas, malgré leur alléchant background, lui (Stefan Ulrich) membre de Jazzanova, elle (Alexa Voss) connue sous le pseudo de Miss Flint, Neve Naive ne donne jamais une autre impression que de flirter avec du Amy Winehouse de seconde division. Sans doute leur état mental est nettement plus enviable que celui de la défunte chanteuse anglaise, mais il faut bien constater que les arrangements de leur premier album manquent cruellement de l’énergie que les DAP-Kings avait insufflée à leurs collaborations – n’oublions pas l’essentielle Sharon Jones. Ici, tout reste au ras de pâquerettes et il est encore trop tôt pour ressortir la tondeuse.

 

Un disque : Neve NaiveThe Inner Peace Of Cat And Bird (Sonar Kollektiv)

 

05/08/2009

Pepper And Bones – One

pepperandbones-oneLentement et en toute sérénité electronica, nous nous sommes habitués à la soyeuse élégance des productions de Me Raabenstein, sous ses diverses appellations, seul ou en collaboration(s). Adepte des liaisons inattendues, le Berlinois a déjà mis en scène le hip-hop face à son laptop (Sqaramouche), le classique à l’ére du numérique (Slowcream) ou le jazz vs l’électronique (Langer & Raabenstein).

Pour leur première version en tant que Pepper And Bones, Raabenstein et son comparse Ju Bartolomäus dévoilent un goût manifeste pour la folk music, qu’ils dissimulent à l’envi sous des airs souls aux relents – vous l’avez deviné – électroniques. Toujours très propres, on aimerait parfois plus de Sturm und Drang et moins de froideur, les compositions du boss de Nonine et de son complice Ju dénotent un savoir-faire absolument convaincant. Quand il se marie au spoken word de Bartholomäus – et son timbre à la Tom Waits – on est même carrément ravi, gros coups de basse en sus.

 

Un disque : Pepper And BonesOne (Nonine)


Holy O - Pepper And Bones

Jacqui - Pepper And Bones

26/01/2009

Alela Diane se tient tranquille

aleladiane-tobestillMerveilleux indicateur d’un temps qui a passé en la profonde compagnie de sa voix unique de folk singer baignée de gospel, Pirate’s Gospel de la (désormais) incontournable Alela Diane fait à jamais partie de ses albums qui vous bouleversent une vie de music freak. Très attendu – et c’est peu de l’écrire – son successeur To Be Still – nous aura fait patienter plus deux ans (mais oui) et si certaines orientations stylistiques dénotent une volonté de ratisser plus large (à quoi bon la batterie de White As Diamonds ?), on y jettera une oreille forcément toujours de bon aloi. En attendant une tournée européenne aux étapes parisienne (Bataclan, le 6 avril) et bruxelloise (AB, le lendemain).

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Alela Diane To Be Still (Fargo Records)

27/12/2008

Lena & The Floating Roots Orchestra – Lost Wax

LenaTheFloatingRootsOrchestra-LostWaxFigure incontournable d’une certaine scène indie made in France, celle qui – à l’instar d’un Jérôme Paressant sur son label Oceanik Creations – refuse les compromissions que s’autorise une scène faussement Naïve, Mathias Delplanque était l’auteur en 2004 d’un excellent album de dub (Floating Roots), dont le présent disque est le prolongement naturel. Axé sur un mélange des genres (dub, jazz, soul, spoken word, rap) d’une très grande maîtrise qu’on aimerait davantage en lâcher-prise, Lost Wax fait appel à une myriade de collaborateurs, voisins de paliers (les Nantais de Man Rasim Biyikli et Charles-Eric Charrier), patron de label (le batteur Steve Argüelles, collaborateur entre autres de l’impeccable Pierre Bastien) ou légende de Chicago (le corniste Rob Mazurek, habitué de la maison Thrill Jockey), qui donnent au disque une matière sonore intéressante, dont le grain riche, voire copieux, donne par moments envie de baisser pavillon. Non que le disque manque d’idées, il en regorge même, à l’image du flow de MC Black Sifichi ou des remarquables lignes de guitare de Delplanque, c’est juste que cette avalanche de richesses donne un sentiment d’indigestion étrange et incongru.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Lena & The Floating Roots OrchestraLost Wax (Plush!)

08/10/2007

Sharon Jones, the best of soul music

sharonjonesToi qui te dodelines soir après matin au son du fantastique Keep Reachin' Up de Nicole Willis & The Soul Investigators, ne rate pas le rendez-vous que Sharon Jones te fixe ce mercredi 24 à l'Ancienne Belgique. On t'attend au tournant.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Sharon Jones and the Dap-Kings– Tell Me

Un disque : Sharon Jones and the Dap-Kings 100 Days 100 Nights (Daptone Records)

04/10/2007

Amy Winehouse - Live bootleg

AmyToi, le lecteur assidu des pages people, tu n’ignores plus les multiples addictions d’Amy Winehouse. Pour de trop mauvaises raisons, tu sais que ses frasques participent d’une célébrité mal écrite, refuge psychotique d’un mal être aussi fascinant que répulsif. Et tu le sais mieux que quiconque, la chanteuse du magnifique tube Rehab est une très grande chanteuse de jazz. A l’arrache (ce qui lui donne toute sa vie), comme le prouve ce bootleg débusqué sur Smuggled Sounds.

 

Un mp3: Amy Winehouse Back To Black (Live)

22:02 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amy winehouse, live, mp3, soul, jazz |  Facebook |

18/04/2007

Alela Diane – The Pirate’s Gospel

ThePiratesGospel_AlelaDianeFin décembre, ce blog craquait de tout son modeste poids pour le folk empreint de soul de l’Américaine Alela Diane. Quatre mois plus tard, son Pirate’s Gospel est disque de la semaine sur Octopus, ce n’est que le début d’une grande aventure, la sienne, la nôtre.

 

Un disque : Alela Diane –  The Pirate’s Gospel (Holocene Music)

23/11/2006

Linda Hoyle, les seventies oublieés

lindahoyle-piecesofmeMéconnue, et même carrément oubliée, Linda Hoyle faisait partie, début des années 70, du groupe anglais Affinity, dont le seul et unique album éponyme (1970) avait été (modestement) réédité en 2005. La discographie solo de la mystérieuse Linda ne fut guère plus prolifique, seul l’inclassable Pieces Of Me (1971) figurant au rang de ses réalisations avant qu’elle ne jette définitivement l’éponge musicale. Pas résurrection à la Vashti Bunyan en vue et c’est dommage pour les amateurs de ses contemporaines Buffy Sainte-Marie, Carole King, Dionne Warwick, Shirley Bassey ou Melanie Safka.

 

Un mp3 Linda Hoyle – Backlash Blues

Un disque : Linda Hoyle –  Pieces Of Me (Vertigo / Angel Air)

11/01/2006

Carla Whitney – War / It’s You For Me

Bien que cela apparaisse en fin de compte assez peu dans ces pages, la soul (tendance funk) est un genre qui me remue grave les neurones et le popotin. Jusqu’à hier, je n’avais pourtant jamais entendu parler de Carla Whitney, et encore moins de son incroyable titre War / It’s You For Me (1975). Autant dire que sa ressortie en 7’’ chez Jazzman me fait pousser des ‘miaou’ de délectation jubilatoire. Mais si, ma bonne dame.

 

Les extraits (Format WMA) : Carla WhitneyWar / It’s You For Me

Un disque 7’’ : Carla Whitney War / It’s You For Me (Jazzman)

15:54 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soul, funk, carla whitney, jazzman, preview |  Facebook |