09/06/2009

Tall Paul Grundy – Stuff We’ll Never Solve

tallpaulgrundy-stuffExilé mancunien un jour échoué dans les parages géographiques d’un couvent lillois, Tall Paul Grundy – il dépasse allègrement le 1m90 – émarge à cette caste précieuse des singers songwriters britanniques dont le discret parcours ne cesse de nous fasciner (à l’image de cet autre loser magnifique qu’est John Cunningham). Adepte de formes simples – une guitare folk ou un clavier, le plus souvent – maîtrisées à la perfection, ce qui rajoute à leur émotion réelle, le musicien anglais dévoile en toute pudeur des mélodies admirables de retenue. Jamais pris en flagrant délit de forçage de trait, Grundy laisse filer au naturel des chansonnettes qui prennent leur juste place à la gauche de groupes aussi indémodables que les Pernice Brothers. Laissant à chacun le soin de guider ses pas sur des mélopées aux fins traits de comptines pour grands enfants de la pop old skool, notre homme évite de nous flanquer des grosses louches dans la tronche, n’imposant jamais, proposant toujours. Parmi la multitude des réussites de ce disque exemplaire de modestie mi-chantée mi-déclamée (on est moins fan du spoken word de Doing Right By Others), des titres comme Strange Lark sont une bénédiction, grâce à des backing vocals d’une désarmante humilité. C’est qu’il est fort en harmonies vocales, le gars Tall Paul.

 

Un disque : Tall Paul Grundy – Stuff We’ll Never Solve (Structure Records)


Cardboard England - Tall Paul Grundy

Doing Right by Others - Tall Paul Grundy

24/06/2008

LePolair – Pâturage

lepolair_paturageAuteur sous le pseudonyme de LePolair d’une musique électronique où les clicks & cuts et l’ambient mélodique ont la part (trop) belle, le Lillois ex-Parisien Pol Desmurs a connu une révélation en forme de MAO (Musique Assistée par Ordinateur) à l’âge de seize ans. A l’écoute de Pâturage, nous aurions envie de lui dire de s’affranchir de ces modèles, tant son disque témoigne d’un goût certain pour les belles choses (The Album Leaf, Benge, Bidibop), pas désagréables certes mais déjà entendues, et pas qu’un peu, en maints autres endroits. A l’écoute de titres comme le très recommandable Born In 84, on se dit que le potentiel est plus que présent.

 

En écoute sur MySpace

Un disque : LePolairPâturage (Structure Records)