17/07/2010

Lazer Crystal – MCMLXXX

lazercrystal-mcmlxxx.jpgOriginaire de Chicago, le trio Lazer Crystal ne pouvait que terminer sa course dans la maison Thrill Jockey pour son premier effort longue durée. La présence sur le label de Tortoise, The Sea & Cake ou The Fiery Furnaces  est toutefois surprenante à l’autopsie, tant la démarche s’inscrit dans un cadre qu’on imaginerait plus chez Sonig (label des Mouse On Mars, pour rappel) – encore qu’un certain rapprochement avec  Trans Am n’est pas à exclure. D’une tonalité globalement sombre avec ses beats martelés et ses synthés évidemment eighties (cfr le titre de l’album), MCMLXXX invite une peuplade gothique – au hasard, les Sisters of Mercy – à la table de The Faint, quelque part sous une chapelle clandestine où les papys du krautrock se feraient vider les tripes. La volonté d’en mettre plein les oreilles est toutefois gênante, pour ne pas écrire déplacée. Manquant souvent de finesse, gourmande sans jamais être repue, la bête rate toutefois sa cible, tant son cœur balance entre le vintage et l’invention.

 

Un disque : Lazer Crystal – MCMLXXX (Thrill Jockey)

 
podcast

 

 

 

 

08/11/2009

The Fiery Furnaces – I’m Going Away

fieryfurnacesimgoingawaAprès la terrible récompense auditive de leur septième numéro Widow City, les Fiery Furnaces étaient sacrément attendus au tournant. Ne tournons pas autour du pot thrilljockeyien, son successeur I'm Going Away est du même tonneau, celui dont fût tiré la magnificence revêche de leur récent passé.

Démarrant par une cavalcade espiègle où la guitare de Matthew Friedberger joue à saute-arpèges avec la voix toujours aussi subtile de sa complice Eleanor, le disque est tout simplement fabuleux de joie déconstruite à la fréquentation de Kurt Weill et de Deerhoof. Coquins et sexys en diable, sans jamais la moindre once de vulgarité salace, nos deux frangins explosent un piano de bordel new-yorkais, martelé d'une batterie enregistrée sur l'os. Toujours imprégnée d'une envie rock, leur envie communicative gargarise l'âme de Sonic Youth au son d'une décadence post-grande dépression, version moderne (lisez, qui a écouté Television et The Ex, entre autres). Bourrées d'un humour qui explose les humeurs maussades, les douze chansons débauchent les mélodies en les dévoyant à coup de tord-boyaux jazz, tendance Tom Waits ivre de bonheur - et de plein d'autres choses. Au-delà de toutes ces splendides références, I'm Going Away envoie un formidable uppercut à la tronche de tous ceux qui s'imaginent encore que le rock n'a d'essence qu'entre Manchester et Sheffield, sans compter que jamais, ô non jamais, les mélodies des fourneaux furibards n'ont été autant enthousiasmantes et accessibles. Vous avez dit pop ?

 

Un disque : The Fiery Furnaces I’m Going Away (Thrill Jockey)


Im Going Away - Fiery Furnaces, The

Ray Bouvier - The Fiery Furnaces

24/02/2009

Lithops – Ye Viols!

lithops-yeviolsFamilier de tout qui fréquente l’univers sautillant – aux gambettes et plus encore au cortex – du duo Mouse On Mars, Jan St Werner balança en 2007, aux côtés de son éternel comparse Andi Toma, un missile electro punk ravagé/geur – il était aussi étonnant que jouissif. Depuis l’événement, majeur, c’est peu dire que nous attendons un second album de Von Südenfed, rien que pour retrouver le plaisir ronchon de l’incomparable Mark E Smith au micro.

En attendant ce jour miraculeux, St Werner sous son alias de Lithops compile sur Thrill Jockey – label peu habitué aux performances électroniques – une sélection de bandes sonores pour installations exposées dans diverses cités européennes (Amsterdam, Dublin ou Londres). Tour à tour habillage sonore d’esquisses architecturales néo-modernistes (Graf), décor musical d’une exposition de Rosa Barba et David Maljkovic (Handed et ses boucles obsédantes) ou soundtrack d’une performance chorégraphique du jeune Coréen Lee Yaung (Inductech), la musique de l’homme de Düsseldorf ne nécessite toutefois pas d’être plongé dans leur destination finale pour être pleinement appréciée  dans le cadre solitaire de nos logis individualisés. Par moments, pas tous évidemment, c’est carrément une sacrée vrille électro-pop (Sebquenz) qui emporte tout sur son passage, bien que d’autres passages aux ambiances plus abstraites (21. Jhrdt) peinent davantage à retenir l’attention. Mais c’était sans compter sur In Nitro, dont les brèves secousses évoqueront à l’auditeur hexagonal le terrifiant générique d’une émission-culte de la télévision française, nous avons nommé Les Dossiers de l’Ecran.

 

Un disque : Lithops Ye Viols! (Thrill Jockey)


Handed - Lithops

Sebquenz - Lithops

03/02/2009

Pit er Pat – High Time

piterpat-hightimeChantre de musiques indépendantes où le concept d’ouverture d’esprit est un maître mot, le label Thrill Jockey démontre, mois après mois, la pertinence de ses choix, jamais prétentieux, toujours défendables. La présence du trio Pit er Pat, depuis les débuts The Babies Are Tired / Lullaby 12 (2004) jusqu’au récent High Time, est à cet égard particulièrement symptomatique des choix stylistiques thrilljockeyens. Perclus d’influences nu jazz exprimées dans des habillages pop d’une redoutable finesse mélodique (écoutez la splendide partie vocale de Evacuation Days, elle ne vous lâchera plus jusqu’au prochain solstice), le mainstream l’ignorera bien sûr superbement, les airs recherchés des Chicagolais détonnent dans ce monde du repiquage élevé au rang d’art. Décorées de ci, de là d’une ligne de basse inoubliablement discrète ou d’une partie de guitare qui doit autant aux notes bleues qu’au continent noir, sans bien sûr négliger l’indie rock du bord du lac Michigan (l’ombre de John McEntire n’est jamais très loin), les chansons de Fay Davis-Jeffers, Rob Doran et Butchy Fuego délaissent la vacuité du beau pour tout discours et interrogent l’intelligence de l’auditeur. Œuvre de pointe certes (tout en étant accessible à tout qui a déjà goûté à Basil Kirchin), complètement intégrée à un corpus musical étalé sur quatre années de grande qualité, la discographie des Pit er Par intègrera à merveille l’intervalle fébrile entre le Birmingham de Pram, le Kenya d’Extra Golden et le Chicago de Tortoise, ce qui ne rend sa fréquentation que plus indispensable ET chaleureuse.

 

Un disque : Pit er Pat High Time (Thrill Jockey)


Get a playlist! Standalone player Get Ringtones

04/05/2008

Thalia Zadek, now and again, again

thaliazedek-liarsandprayersLe parcours de Thalia Zedek – indélébile forte tête de cette musique américaine au féminin dont se prévalent les Shannon Wright et autres Tara Jane O’Neil – affronte le temps de sa farouche indépendance, défendue becs et ongles. Artiste sans concessions aucunes à ces pseudo-vaguelettes disco pop ou ces fake branlettes punk pop pour lecteurs de Marc Lévy,  l’indémodable parcours de l’artiste américaine force un respect absolu de concision et allumé de cette flamme irrévérencieuse qui fait la marque des grandes gueules de notre temps (Scout Niblett, Carla Bozulich,ce genre). En 2008, la remarque est toujours autant d’actualité, en témoigne un Liars And Prayers qui la souligne plus revancharde que jamais.

 

En écoute sur Thrill Jockey

Un mp3 : Thalia Zedek – Lower Allston

Un disque : Thalia Zedek Band Liars And Prayers (Thrill Jockey)

28/08/2007

Extra Golden – Hera Ma Nono

extragolden-heraDans le classement des meilleurs albums, version 2006, un OVNI était venu se poser entre Kenya et Washington DC. One shot à l’origine, cet Ok-Oyot System du quatuor Extra Golden présentait la musique benga – une forme de rumba – à l’indie rock de la côte Est, en une fusion des plus réussies. Dans le plus grand de mes délires, je n’avais jamais imaginé qu’un jour, le projet – complément d’une thèse de doctorat sur la musique kenyane – connaîtrait un prolongement, notamment en raison du décès du chanteur – guitariste Otieno Jagwasi, mort du SIDA avant même la parution de l’album. Enregistré à la suite de six semaines de tournée, Hera Ma Nono, qui voit Opiyo Bilongo des Bilongo Golden Stars prendre le relais de son infortuné compatriote, est déjà, de par sa simple existence, un petit miracle en soi. A suivre en octobre…

 

Un mp3: Extra Golden – Hera Ma Nono

Un disque : Extra Golden Hera Ma Nono (Thrill Jockey)

23/08/2007

The Fiery Furnaces – Widow City

ff-widowcityDans le fond, tu n’es pas un mauvais bougre, avoue-le. Oh, bien sûr, de temps à autre, tu joues au David Brent fan d’Aston Villa (l’ignoble groupe, on voit que tu suis) et tu passes outre quelques disques essentiels de notre temps. Tel que je te connais, tu vas encore faire le difficile, tu vas maugréer dans ton coin en écoutant la dernière niaiserie de Rilo Kiley et tu vas faire l’impasse sur le nouveau Fiery Furnaces. T’inquiètes pas, j’ai maintenant l’habitude…

 

Un mp3: The Fiery Furnaces – Navy Nurse

Un disque : The Fiery FurnacesWidow City (Thrill Jockey)

14/03/2007

Du neuf en mai pour The Sea & Cake

everybody_lgLa nouvelle fera les choux gras des groupies de l’indie (post) pop, tant les noms qui composent The Sea And Cake font figure de héros. Nul doute que le 8 mai, les adorateurs de Sam Prekop, John Mc Entire, Archer Prewitt et Eric Claridge passeront la nuit sur le trottoir à attendre Everybody, dernier album d’une lignée comptant, entre autres, les fantastiques The Fawn et One Bedroom. Pour les autres, l’oiseau bleu est déjà passé par là.

 

Un mp3 The Sea And Cake – Crossing Line

Un disque : The Sea And CakeOur New Quarters (Thrill Jockey)

22/10/2006

Pit Er Pat – Pyramids

PiterPat_PyramidsJamais en retard d’un bon plan, le passionnant Extra Golden en tête de pont, le label Thrill Jockey réalise la fusion de l’electro-pop berlinoise vue par Morr Music et les imperfections pop revues par une Laetitia Sadier jazzy. En équilibre abstrait sur un fil jamais droit.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Pit Er Pat Vamp

Un disque : Pit Er Pat – Pyramids (Thrill Jockey)

21:31 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pop, pit er pat, thrill jockey, mp3, preview |  Facebook |

24/07/2006

Extra Golden – Ok-Oyot System

Confrontation interstellaire entre la East Coast et le Kenya, Extra Golden a déboulé sans prévenir. Un destin tragique plus tard, je n’en suis toujours pas remis. La suite sur Octopus.

 

Un mp3 Extra Golden Ok-oyot System

Un disque : Extra Golden – Ok-Oyot System (Thrill Jockey)