18/05/2009

Tim Hecker – An Imaginary Country

Tim Hecker – An Imaginary CountryIl est des questions qu’on adore se poser. On vous en propose deux, dans le tas, dont personne ne connaît encore la réponse : Où donc s’arrêtera Tim Hecker ? Quand cessera-t-il de nous subjuguer de ses fascinants voyages au pays des brumes humides ? A chaque étape de son im-pec-ca-ble discographie, qu’elle soit en solitaire (Harmony In Ultraviolet¸Radio Amor) ou en duo avec Aidan Baker (Fantasma Parastasie), la manière dont le Montréalais accapare les influences – entre shoegazing et ambient, think Belong) – demeure toujours autant subjuguante de maîtrise surhumaine. Des éléments épars introduisent quelque nouveauté, toujours bienvenue, tels ces pulsations d’une exemplaire discrétion sur le bien nommé Sea of Pulses, c’est toujours au service d’une œuvre marquée du double sceau de l’intelligence et de la fascination. Toujours autant curieux des interactions entre les vrais instruments (cordes, guitares, pianos) et les machines, à l’image des Stars of the Lid qu’il surclasse chaque jour un peu plus, le compositeur canadien développe une cavalcade ininterrompue de sons entre abrasivité suprême et moiteur tenace. Elles rendent, plus que jamais, son discours totalement indispensable et, faut-il le dire, très largement au-dessus de la mêlée bruitiste.

 

Un disque : Tim Hecker An Imaginary Country (Kranky)


100 Years Ago - Tim Hecker

Borderlands - Tim Hecker

20/03/2009

V/A – Pop Ambient 2009

kompaktpopambient2009C’est devenu une excellente habitude, chaque début d’année voit la grande maison Kompakt, mère nourricière de tant d’artistes électroniques de qualité, proposer sa compilation Pop Ambient. Neuvième du nom, l’édition 2009 est un très grand cru. Composée d’artistes au pire recommandables, le plus souvent exceptionnels, les douze morceaux choisis ont été  sélectionnés par le boss Wolfgang Voigt lui-même et c’est un sérieux gage de qualité.

Jamais si bien servi que par lui-même, c’est sous le pseudonyme de Mint que WV fait magnifiquement des siennes sur le très cinématique Hindemith aux angoisses lento ressourcées sur un piano qui fait écho au Nuage III de Sylvain Chauveau qui le précède (rappelons que l’œuvre du compositeur français illustre un long métrage fantastique éponyme). Splendide enchaînement ! Ailleurs au remix (assez moyen) de Jürgen Paape ou en collaboration – dans les deux cas, le vieux complice Jörg BürgerVoigt trouve sur Frieden l’écho inoubliable lorsqu’il se produit sous le nom de GAS, sans toutefois faire de l’ombre aux autres artistes présents. Parmi ceux-ci, outre Sylvain C. – son second titre Fly Like A Horse est fantastique avec ses boucles de guitare obsédantes – on relèvera plus particulièrement Klimek et son grandiloquent True Enemies & False Friends, ainsi que les inévitables Marsen Jules et Tim Hecker, meilleurs que jamais.

 

Un disque : V/APop Ambient 2009 (Kompakt)


Fly Like A Horse - Sylvain ChauveauONT-FAMILY: 'Verdana','sans-serif'">


Its Only Castles Burning - Marsen Jules

A Dream Of A Spider - Andrew Thomas

11/03/2009

Aidan Baker & Tim Hecker – Fantasma Parastasie

heckerbakerDepuis les absolument essentiels Radio Amor et Harmony In Ultraviolet, le nom de Tim Hecker fait partie du cercle restreint, presque intime, des incontournables de l’electronica contemporaine. Epiée à l’aune de la plus fine des exigences, chaque sortie du maître de Montréal est un événement et la présente collaboration avec son compatriote Aidan Baker ne fait pas exception à une règle que ferait bien se d’appliquer William Basinski, en petite forme ces derniers temps. Fascinante de poésie sonore, la mitoyenneté entre les deux artistes triture des sonorités guitaristiques – instrument de Baker au sein du duo doom ambient Nadja – en marge du shoegazing et de la dream pop, passées à la moulinette expérimentale de son comparse Hecker. Globalement penchée sur une abstraction musicale dont nous nous étions déjà réjouis chez Wzt Hearts ou Jefre Cantu-Ledesma, les sept mouvements du duo canadien bruissent aussi dans leurs structures micro-mélodiques, à l’image de la fascinante colère orageuse de l’inaugural Phantom On A Pedestal ou du méphistophélien Skeleton Dance. A contrario, et pour encore mieux illustrer la diversité stylistique de ce disque remarquable d’équilibre, le jeu de Baker picore de ses quelques la brume ambient de Hymn To The Idea Of Night, tandis que le souvenir du magnifique Benjamin Lew hante de ses harmonies limpides des Auditory Spirits. Sans même parler du sommet absolu de l’album (et du changement d’année), le formidablement onirique Dream Of The Nightmare, preuve ultime et essentielle que l’émotion la plus profonde est totalement soluble entre six cordes électriques et atmosphères digitalisées.

 

Un disque : Aidan Baker & Tim Hecker Fantasma Parastasie (Alien8 Recordings)

26/01/2009

Kompakt's pop ambient anno 2009

kompakt-pop-ambient-2009L’affaire est entendue, chaque début d’année voit le label Kompakt présenter la nouvelle mouture des compilations Pop Ambient. Peuplée d’artistes vénérés en ces lieux (Sylvain Chauveau, Tim Hecker, Marsen Jules ou le patron Wolfgang Voigt sous le pseudo de Mint ou aux côtés de Jörg Burger), la neuvième édition du genre complète le tableau – aux frontières de l’idylle – en invitant des compères soit indispensables (Klimek) soit recommandables, et c’est dans le "pire" des cas (Jürgen Paape, Andrew Thomas). On le disait, l’affaire est entendue.

 

Un disque : V/A Pop Ambient 2009 (Kompakt)

 

 


Get a playlist! Standalone player Get Ringtones

17/10/2008

Tim Hecker vs Aidan Baker

aidanbakertimheckerLes grands disques se dégustant toujours avec du recul, les sublimes Radio Amor et Harmony In Ultraviolet de Tim Hecker peuvent – que dis-je – doivent être vus comme de(ux) très grands albums. Dans sa mouture 2008, le Canadien est rejoint par son compatriote Aidan Baker (du projet Nadja), pour une œuvre à la contemplation enténébrée, peuplée de guitares passées à la moulinette (à la manière de Wzt Hearts) et de combattants immergés dans les glacis électroniques. Le temps en dévoilera les richesses sonores, elles promettent d’être passionnantes.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque :  Aidan Baker & Tim Hecker Fantasma Parastasie (Alien8 Recordings)

22/04/2008

Tim Hecker – Norberg

hecker_norbergArtiste essentiel de son époque, celle qui inspire Machinefabriek et Deaf Center, tout comme elle a enfanté les sublimes Radio Amor et Harmony In Ultraviolet, le Canadien Tim Hecker a donné au Norberg Festival (édition 2005) une performance – au laptop, of course – que le cours des événements nous amène trois années plus tard. Embaumées dans leurs brumes éparses, magnifiquement effleurées de pâles rayons solaires, les paysages sonores du compositeur montréalais ressuscitent au petit matin frileux des instantanés de vie boréale aux atours de rêve semi-éveillé. Et c'est évidemment redoutable.

 

En écoute sur Boomkat

Un disque : Tim Hecker – Norberg (Room40)

05/04/2007

Tim Hecker – Radio Amor

cover-radioamorAlbum de milieu de parcours de Tim Hecker (dont la première œuvre date de 2001), Radio Amor précède de trois ans, pas moins, Harmony In Ultraviolet, dernier (magnifique) opus du Canadien sorti fin 2006. Grâce au label Alien8, le voici de nouveau disponible, alors qu’on croyait l’édition originale de Mille Plateaux épuisée à tout jamais. Du même niveau d’exigence que son successeur sorti sur le toujours passionnant label Kranky, Radio Amor dévoile en une redoutable sensualité electronica, mi-feu mi-glace, un univers cinématique dont surgissent les ombres de Marcus Fjellström (et son très beau Gebrauchsmusik), Svarte Greiner, Brian Eno, Christian Fennesz et Steve Reich. Passionnantes de bout en bout, ébauchant des spectres lagunaires d’où surgissent des elfes fantomatiques, les atmosphères de ce disque indispensable ébauchent des sorties d’hiver rigoureux à faire frémir d’envie, de jouissance. Unique dans son approche et pourtant inscrit dans une démarche globale d’une cohérence affirmée, chaque titre réveille en majuscules un genre ambient pas souvent à pareille fête (encore que la métaphore festive ne s’applique pas le cas présent). Pour tout dire, le prestigieux magazine Wire l’avait qualifié de key album of the year 2003 et c’était entièrement mérité.

 

Un disque : Tim HeckerRadio Amor (Alien8 Recordings)

17/12/2006

Tim Hecker – Harmony In Ultraviolet

krank102Figure majeure – le mot incontournable est même de rigueur – de l’electronica contemporaine, le Canadien Tim Hecker en est déjà à sa sixième réalisation, la première sur le toujours passionnant label Kranky. Respect impressionniste et tension sublimée. 

 

Un mp3 Tim Hecker – Chimeras

Un disque : Tim Hecker – Harmony In Ultraviolet (Kranky)