26/05/2009

Niobe – Blackbird’s Echo

Niobe – Blackbird’s EchoLorsqu’il nous arrive de remontercriti le cours de la carrière d’Yvonne Cornelius (aka Niobe) on s’aperçoit que quelque part sur une étagère traîne encore un White Hats, précédent effort de la diva germano-vénézuelienne. Sans doute était-ce ces tentatives de prétentieuses de complexifier des choses qui ne méritaient pas de l’être, toujours est-il qu’une certaine circonspection prévalait avant l’écoute de cet écho de l’oiseau noir, quatrième sortie de la (jolie) demoiselle de Cologne. Le premier morceau Silicone Soul fait craindre une raide redite du passé, qui s’arrête toutefois à l’orée de You Have A Gift, tentative neo-folk réussie au discret second degré acidulé. A d’autres instants, hélas plus nombreux, on aimerait davantage de lâcher-prise à la Chica & The Folder, encore que Niobe fasse preuve d’une maîtrise vocale supérieure à celui de la Chilienne de Berlin (et le problème, c’est qu’elle ne le sait que trop bien). Et vu que sa propension à dégommer les genres tend plus de l’artifice arty que d’une réelle complicité sensorielle, nous nous permettrons de décliner poliment l’invitation.

 

Un disque : Niobe Blackbird’s Echo (Tomlab)


You Have a Gift - Niobe

Blackbirds Echo - Niobe

25/04/2008

Niobe, la cinquième inconnue

niobe6On ne peut pas vraiment dire qu’Yvonne Cornelius, alias Niobe, jouisse d’une notoriété particulière en dehors du cercle restreint des admirateurs de son indie pop – remarquable par ailleurs – bariolée de world sophistiquée et autres incongruités sonores. C’est dès lors l’étonnement qui prédomine quand à l’annonce de la sortie sur Releasedata de la sortie de son cinquième essai Honey From A Frozen Land, on ne trouve ni extrait sonore sur son MySpace, ni info promotionnelle sur Tomlab. Alors, pourquoi tant de silence ?

 

Un disque : NiobeHoney From A Frozen Land (Tomlab)

24/04/2007

Patrick Wolf arrête (déjà) sa carrière

patrick_wolf1Il a dû en avoir plein le dos, le Patrick Wolf, de son air de Oui Oui maquillé comme Marc Almond. Ou alors gonflé de son gonflant troisième album The Magic Position, il a eu un éclair de lucidité et s’est dit qu’être un Neil Hannon siphonné aux barbituriques en pleine Foire du Trône, c’était vraiment trop dur. Et les cyniques de constater, avec bonheur, qu’ils éviteront la boursouflure d’un quatrième disque forcément mauvais. Land of no regrets, here I come.

18:30 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patrick wolf, tomlab, pop, polydor, universal |  Facebook |

23/07/2006

Niobe – White Hats

Il ne faudra jamais assez le répéter, l’indie-pop allemande recèle bien plus de flammes acidulées que toute les cornichonneries made in Wallonia & made in France réunies. Pour son quatrième album, Yvonne Cornelius alias Niobe astique en toute classe une bossa kaléidoscopique aux accents de sofa amoureux, pour ensuite mieux nous embobiner dans des recoins langoureux, où le mot innocence ne trompera que ceux qui y croient encore. Sensuel et libéré, décomplexé et charnel.

 

La chronique de Frédéric Foreau sur Octopus

Deux mp3 (via Indie For Dummies)Niobe Well & Wise

Niobe In The Sun

Un disque : Niobe – White Hats (Tomlab)

15:25 Écrit par Fab dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : niobe, mp3, indie pop, bossa, tomlab |  Facebook |