17/02/2009

Trentemøller – Live In Concert EP Roskilde Festival 2007

trentemoller-live2007Producteur archi-demandé, redoutable remixeur prisé de Röksopp à Moby en passant par Robyn – son Trentemøller Chronicles l’avait démontré voici une quinzaine de mois – le Danois Anders Trentemøller est forcément un incontournable du tout autant inévitable Roskilde Festival, l’équivalent danois de notre bon vieux Rock Werchter. Enregistrés lors de l’édition 2007 de l’événement, cris du public à l’appui, les quatre titres pris sur le vif de la performance montrent le DJ et producteur de Copenhague en pleine forme dansante, encore que la frime ne soit pas toujours loin. Manifestement d’humeur New Order, il débute son set en fanfare, la basse de Take Me Into Your Skin tournoyant comme en les plus beaux jours de Peter Hook dans le Madchester eighties. Son successeur Snowflake fait tout aussi bonne figure dans un genre plus abstract poptronica, c’est hélas sans compter sur le très putassier Into The Trees et ses gros beats à cent lieues de l’excellente minimale à laquelle l’homme de Copenhague nous a habitués. Le quatrième track en live – le délicat Miss You – n’apportera rien de plus à la gloire de son auteur. Pour faire bonne mesure, trois bonus complètent le disque, dont l’excellentissime Moan dans la version jazzy folk du songwriter danois Mikael Simpson sur laquelle se pose une voix white soul aussi envoûtante qu’elle est mystérieuse.

 

Un disque : Trentemøller Live In Concert EP Roskilde Festival 2007 (Poker Flat Recordings)

Snowflake - Trentemøller

Moan [Mikael Simpson Version] - Trentemøller

16/10/2006

Trentemoller – The Last Resort

Trentemoller-The-Last-ResortProducteur de son état, Danois de sa nationalité, Andreas Trentemøller n’était pas passé inaperçu l’an dernier, ses tracks Physical Fraction ou Polar Shift ont même fait le petit tour du monde des dancefloors tendance minimal techno, sans parler du remix de What Else Is There de Röyksopp. Dans sa version automnale 2006, le musicien de Copenhague envoie au diable les bousculades frénétiques et nous dévoile sur The Last Resort un penchant electronica perdu entre Isolée et Nathan Fake. Bim bam boum.

 

En écoute sur Boomkat

Deux mp3 Trentemoller Vamp

Trentemoller Moan

Un disque : Trentemoller – The Last Resort (Poker Flat Recordings)