12/10/2010

Zero 7 – Record

Zero7–Record.jpgPour être tout à fait honnête, on s’est longtemps fichu de la carrière de Zero 7 comme de notre premier 45 Tours dédicacé par le Grand Jojo. Dix ans, pourtant, que les sons downtempo trip hop de la paire britannique font leur cours le long d’une berge où les postures d’Alpha et – surtout – Portishead tiennent le haut du pavé, on ne trouve toujours pas la moindre tache osant gâcher l’immaculée surface de leur musique. C’est bien ce qui nous a toujours manqué dans le parcours de Henry Binns et Sam Hardaker, ces manques d’aspérité et de relief, en dépit d’une sélection de vocalistes de très haute volée (Jose Gonzalez, Sophie Barker). Le présent best of ne fait évidemment guère exception à la règle. Les voix, dominées par la sensuelle Sia (présente sur la moitié des titres), dévoilent leur moelleux au sein d’arrangements toujours smooth – ça ne nous suffit guère pour que la balance retrouve le côté positif de la force.

 

Un disque : Zero 7 – Record (Warner)

30/05/2008

Sian Alice Group – 59.59

sianalicegroup-5959Voix féminine du genre haut perché, la Sian de ce groupe anglais répond au doux nom de Sian Ahearn, pour un timbre aux horizons voilés tels que déjà dépeints par Wendy Stubbs (Alpha). Douce aussi est la musique de l'introductif As The Morning Light, et ses arpèges de guitare rêveurs d'un frais matin de printemps. Par contraste, rude est la transition vers Way Down To Heaven, ses accords plaqués en mémoire du Velvet (non, pas celui du Revolver) et ses nuages chargés d'inquiétude quasi-sixteenhorsepowerienne. Lento dans bien des cas, la musique des deux multi-instrumentistes Ben Crook et Rupert Clervaux fait bien sûr songer à la mansuétude désincarnée de Low, revisitée par Elizabeth Frazer (Cocteau Twins) dans un manoir fantôme aux spectres louangeurs et aux divinités fugaces. C'est que profondément avare en optimisme; '59.59' tangue tout au long de sa durée – que vous aurez devinée – d'étirements phobiques d'une clarté grisonnante prise au piège d'une nature en plein réveil à l'écoute d'un piano sous hypnose Shannon Wright (Days of Grace III), tout en ressassant des références indispensables comme elles sont voyantes.

 

En écoute sur MySpace

Un mp3: Sian Alice Group – Way Down To Heaven

Un disque : Sian Alice Group – 59.59 (The Social Registry / Secretly Canadian)

 

En clip : Sian Alice Group – Way Down To Heaven (Live at TSR Festival)

 

18/04/2008

Alpha – The Sky Is Mine

alpha-theskyismineEst-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle, le trip hop annonce son grand retour dix ans après ses plus fameux moments de gloire. Après le nouveau Portishead, descendu en flammes dans le Wire d'avril, place au premier véritable album chanté d'Alpha depuis le mésestimé Stargazing de 2003. Désormais en configuration duettiste depuis le départ du bassiste Andy Jenks (il n'apparaît plus que sur un seul titre), les Britanniques un jour premières signatures du label Melankolic des Massive Attack sortent aujourd'hui leurs productions sur leur label maison Don't Touch. Au milieu de tous ces bouleversements bien peu en rapport avec la musique, les recettes demeurent invariables, ou presque. En premier lieu, il y a la voix – magnifique et troublante – de Wendy Stubbs, sœur d'épopée de Beth Gibbons avec qui elle partage ce sens de l'envolée brumeuse, notamment sur le magnifique Stargazing en ouverture. Jamais effrayé par un trop plein d'affectation lyrique (ah, ces cordes!), le complice Corin Dingley (cosignataire avec Stubbs des morceaux) se perd par moments dans des arrangements à faire passer Scott Walker pour un minimaliste dépressif, ce qui n'enlève rien à leur beauté. Débordant d'idées, le duo bristolien est toujours maître dans l'écriture de grandes chansons (Push, et sa géniale partie de piano), qu'elles soient parfumées d'un jazz revisité par Burt Bacharach (May et sa trompette clopin-clopant sur une orchestration très classe) ou d'une pop héritée de Massive Attack (For The Wages). Le second disque composé de bonus et de remixes est, par contre, parfaitement dispensable. 

 

En écoute sur MySpace

Un disque : Alpha – The Sky Is Mine (Don't Touch Recordings)

 

En clip : Alpha – For The Wages

 

 

26/02/2008

In the Hope of a Massive Attack

hope1Allo, la régie ? Quoi, Hope Sandoval (oui, Mademoiselle Mazzy Star) est de retour en studio ? Avec qui, vous dites ? Ah, avec Massive Attack, enfin ce qu’il en reste ? Le nom de l’album ? Weather Underground ? Ah, ça va mieux tout à coup…

 

Un mp3 : Hope Sandoval & The Warm Inventions – On The Low

Un disque à venir : Massive AttackWeather Underground