06/02/2009

Telepathe – Dance Mother

telepathe-dancemotherA moins d’un long séjour hors de toute civilisation – lisez Internet – vous n’avez pu passer à côté de ce premier album de Melissa Livaudais et Busy Gangnes, alias Telepathe. Chaude comme la braise, la hype entourant le duo new-yokais ne risque hélas guère de flamber à l’écoute de ce Dance Mother, tant pis si la présente chronique vous fait du mal. En dépit de forts relents du trio Au Revoir Simone en balade du côté de Tilly & The Wall et de Mates of State (références incontestables s’il en est), on reprochera aux deux demoiselles de Brooklyn  – c’est là le gros hic – des mélodies parfois paresseuses, notre paire de jouvencelles préférant centrer ses humeurs électro-pop sur des claviers vintage (pour la petite histoire, ils appartiennent à Dave Sitek des TV On The Radio) percutés par des infra basses dub trop propres sur elles pour pleinement convaincre. Une ou deux – vraies – chansons sortent toutefois du lot, à l’image du très touchant Can’t Stand It, aux très réussies harmonies vocales en guise d’adieu à Simone, tout comme le Michael enchaîné (non, rien de BDSM là-dessous). Pour au final, une déception relative mais sans ambages.

 

Un disque : TelepatheDance Mother (V2)

 

 


Chromes on It - Telepathe

I Cant Stand It - Telepathe

08/12/2008

Isobel Campbell & Mark Lanegan – Keep Me In Mind Sweetheart

isobelcampbellmarklanegan-keepPour une suite du magnifique Sunday At Devil Dirt, le second opus de la belle écossaise et de la bête américaine, sorti en début d’année, c’en est une superbe que cet EP, enregistré lors des sessions de leur désormais célèbre dimanche diabolique. Toutes les qualités d’Isobel Campbell et Mark Lanegan se confirment, d’éclatante manière, sur ces six titres à mettre en toutes les oreilles. Ballade organique dans la foulée de (Do You Wanna) Come Walk with Me?’, titre majeur du premier album (Keep Me In Mind Sweetheart), volutes américana aux accents jazzy (Flight Fire With Fire), déchirante romance à flinguer toute la discographie de Lee Hazlewood (Asleep On A Sixpence), violon à quatre sous en quête d’une pièce (Violin Tango), tout subjugue, tout séduit, tout prend aux tripes. Sans même parler de l’intemporel Rambling Rose, titre qui ne se démodera jamais, à l’image d’un duo qui fréquente son passé pour mieux éclairer notre avenir.

 

En écoute sur MySpace

Un EP : Isobel Campbell & Mark LaneganKeep Me In Mind Sweetheart (V2)

03/03/2008

Campbell & Lanegan, encore

campbell-laneganPeu de monde aurait misé une ligne de coke sur une seconde collaboration entre le très ravagé Mark Lanegan et la douce Isobel Campbell. Pourtant, deux après le magnifique – et très acclamé - Ballad of the Broken Seas, un petit frère (annoncé plus jazzy et nommé Sunday at Devil Dirt) devrait voir le jour début mai. Pour une seconde nomination au Mercury Prize ?

 

En concert à l’Ancienne Belgique le 7 juin

Un disque à venir : Isobel Campbell & Mark LaneganSunday at Devil Dirt (V2)

18/02/2008

Christian Kjellvander – I Saw Her From Here, I Saw Here From Her

ckHonnête artisan de la scène americana made in Scandinavia, Christian Kjellvander est devenu, en l’espace de trois albums seulement, une valeur très sure du petit monde des cow-boys nordiques. Toujours touchantes, souvent inspirées (à l’image du magnifique duo mari Christian – femme Karla-Thérèse When The Mourning Comes, digne des plus belles minutes de Bonnie ’Prince’ Billy et Dawn McCarthy sur The Letting Go), les mélodies du troubadour suédois sont admirables de beauté formelle et d’émotion non-dissimulée. De temps à autre, elles pèchent, mais est-ce réellement un crime?, par un certain traditionalisme qu’on aimerait moins affiché et qui nous fait regretter les tentatives plus audacieuses d’un Sandro Perri sur le label Constellation. Tel le parcours d’artistes aussi peu hype que Lloyd Cole, avec qui il a partagé une tournée, ou que Ron Sexsmith, l’évolution du musicien de Stockholm le pousse chaque un peu plus vers les terres d’un Elliott Smith ou d’un Townes Van Zandt et ça n’a rien d’insensé.

 

En écoute sur MySpace

Trois mp3: Christian Kjellvander - Poppies and Peonies

Christian Kjellvander - While the Birches Weep

Christian Kjellvander - Two Souls

Un disque : Christian KjellvanderI Saw Her From Here, I Saw Here From Her (Startracks / V2)

30/05/2007

Architecture In Helsinki - Places Like This

aih-placeslikethisC’est désormais officiel, le nouvel Architecture In Helsinki s’est échappé dans le monde virtuel des cybernéticiens pop. A vos marques, prêts, googlez !

 

En écoute sur MySpace

Un mp3 Architecture In HelsinkiHeart It Races

Un disque : Architecture In Helsinki Places Like This (V2)

02/12/2006

Isobel Campbell – Milkwhite Sheets

isobel-milkwhitesheetsChaque jour passant, Isobel Campbell s’éloigne un peu plus de la pop fleur bleue de son ancien groupe Belle & Sebastian. Déjà, son passionnant duo Ballad Of The Broken Seas avec Mark Lanegan nous l’avait révélée en femme affirmée, répondant avec ses tendres armes à la virilité radicale de l’ex-Screaming Trees (et dont la drug addiction n’avait pas facilité la finalisation de l’album). De retour seule, l’ancienne comparse de Stuart Murdoch revisite en profondeur – et en style – le répertoire folk qui est le sien, adaptant à sa manière plusieurs airs traditionnels, allant même jusqu’à les rhabiller d’une acidité digne des géniaux Espers (Willows Song). Les lenteurs extatiques de ses instrumentaux (James, Milkwhite Sheets) n’ont à vrai dire d’égales que la fausses innocence de comptines aux déclinaisons attendrissantes (Cachel Wood, Beggar Wiseman Or Thief). Dans une démarche analogue à celle de son essentiel compatriote Alasdair Roberts (‘Loving Hannah’), l’austérité en moins, le charme naturel en plus, Isobel Campbell, en digne héritière de cette autre grande figure écossaise qu’est Vashti Bunyan, transcende le bonheur élégiaque d’un répertoire pourtant sombre et son disque lui confère le statut d’une artiste à la bouleversante et saisissante maturité.

 

Un mp3 (via I Rock Cleveland) Isobel Campbell – Beggar, Wiseman Or Thief

Un disque : Isobel Campbell – Milkwhite Sheets (V2)

15/01/2006

A Good Deal

La bonne affaire du week-end, c’est le double CD Return The Gift des Gang Of Four (une de mes nombreuses marottes) pour 6 € 90 au Bilbo d’Anvers. Plus Forever Changes de Love en vinyl. Un bon week-end, je vous dis.

 

Six mp3 (compressés au format Zip) : Gang Of Four Anthrax

Gang Of Four (Capital) It Fails Us Now

Gang Of Four The History Of The World

Gang Of Four Not Great Men

Gang Of Four To Hell With Poverty

Gang Of Four Return The Gift

Un disque à paraître : Gang Of Four Return The Gift (V2)

20:22 Écrit par Fab | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gang of four, v2, mp3, rock, post punk |  Facebook |